Retour

Unanimité à l'hôtel de ville d'Ottawa sur le budget 2017

Les membres du conseil municipal d'Ottawa ont adopté à l'unanimité, mercredi, le budget 2017 de la Municipalité, contrairement à l'an dernier, où des voix dissidentes s'étaient élevées.

Le vote final des conseillers a ponctué une journée de débats et de votes sur chacun des budgets des différents services de la Ville.

L'adoption du budget du Service de police d'Ottawa (SPO) a suscité une certaine opposition et a été le seul vote où il y a eu des dissensions. Des 24 membres du conseil, 21 ont voté pour et 3 contre.

En raison d'une année record en termes de fusillades et de meurtres, le chef du SPO, Charles Bordeleau, s'est voulu rassurant en proposant une nouvelle façon de gérer les effectifs policiers, dès janvier.

Or, certains conseillers municipaux, comme Mathieu Fleury et Catherine McKenney, craignent que l'on draine les ressources policières affectées à la circulation et aux services communautaires, pour gonfler les effectifs de la lutte aux crimes majeurs.

« J'ai des inquiétudes au niveau des policiers communautaires, l'avenir de la police communautaire », a affirmé M. Fleury, en entrevue avec Radio-Canada. « Je crois que c'est important d'agir au niveau de la prévention. »

Le maire Jim Watson a tenu à rappeler que le SPO va embaucher de nouveaux agents pour répondre à tous les besoins. Il a aussi souligné que l'année 2016 a été particulière.

Un budget sans surprises

La Ville d'Ottawa entend dépenser l'an prochain 3,3 milliards de dollars, une augmentation des dépenses de 2,7 % comparativement à 2016. Néanmoins, la hausse des impôts fonciers est limitée à 2 %, tel que promis par le maire Watson.

Mais les frais et les taxes augmentent pour plusieurs services, comme la taxe d'eau, la location de patinoires, l'achat de permis et le laissez-passer mensuel régulier d'OC Transpo.

Il y a tout de même quelques nouveautés, notamment la création d'un laissez-passer mensuel à moitié prix pour les plus démunis. Baptisé « EquiPass », il sera offert au prix de 57 $ par mois, pour ceux et celles qui seront admissibles. Ce laissez-passer devrait être disponible au printemps.

Par ailleurs, le conseil municipal a décidé de consacrer 10,5 millions de dollars pour appuyer la candidature d'Ottawa aux Jeux d'été du Canada de 2021. L'argent servira à fournir des services, ainsi qu'à améliorer des équipements de loisirs et des installations sportives, au cas où sa candidature serait retenue.

La campagne de soutien à la candidature d'Ottawa sera lancée le 12 janvier.

Avec les informations du journaliste Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires