Retour

Une œuvre pour célébrer les hockeyeurs gatinois

Le Musée des sports de Gatineau rend hommage aux hockeyeurs originaires de la ville avec une nouvelle murale dévoilée mercredi au Complexe Branchaud-Brière.

Un texte de Jonathan Jobin

L'œuvre, qui s'étale sur près de 8 mètres, met en scène 30 joueurs de hockey qui ont déjà joué dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et qui sont nés à Gatineau. « L'idée était de mettre en valeur les joueurs d'ici. Certains joueurs ont joué 1600 parties et d'autres n'en ont joué qu'une. Ils sont tous là », mentionne le président du Musée des sports, Jean-Claude Trottier.

Les partisans férus de hockey constateront que certains joueurs vedettes sont absents, comme Jean-Gabriel Pageau des Sénateurs d'Ottawa et les anciens du Canadien Stéphane Richer et Guy Lafleur. Ces athlètes sont toutefois nés à l'extérieur de Gatineau.

« Nous avons déjà un autre projet en branle pour réaliser une murale avec des joueurs de l'Outaouais qui ne sont pas nés à Gatineau », ajoute M. Trottier. Ironiquement, un autre Stéphane Richer, originaire de Hull, se trouve sur cette première murale. L'ancien défenseur a notamment joué pour les Bruins de Boston et les Panthers de la Floride.

D'autres hockeyeurs qui n'ont disputé qu'une seule rencontre dans la LNH sont présents, comme le gardien Christian Soucy, qui a joué un match pour les Blackhawks durant la saison 1993-1994.

L'ailier droit Lorenzo Bertrand, qui n'a porté l'uniforme du Canadien que pendant deux matchs, est représenté de dos sur la murale parce que le Musée des sports n'a pas été en mesure de trouver une photo officielle. « Même le club de hockey Canadien n'a pas de photo de Lorenzo Bertrand », souligne M. Trottier.

Le concepteur de la murale, Christian Quesnel, a travaillé plus de 200 heures pour compléter son œuvre à partir de plusieurs photos fournies par la Society International for Hockey Research. « Le hockey, ça fait partie de mes souvenirs. J'ai toujours voulu illustrer ce genre de projet », affirme M. Quesnel.

L'œuvre restera au mur du complexe pendant au moins 10 ans, en vertu d'une entente avec Vision Multisports Outaouais.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine