Retour

Une ancienne membre de la Mission de l'Eprit-Saint craint la réouverture de son école

Le groupe religieux a obtenu un permis du ministère de l'Éducation et a pu rouvrir en septembre son école, fermée en 2004.

Richère David a fréquenté dans son enfance l'école de la Mission de l'Esprit-Saint avant sa fermeture en 2004. L'annonce de sa réouverture l'a grandement secouée.

« Ça été un choc [...] j'ai le coeur qui déborde, parce que ça soulève toute mon enfance, puis je ne m'attendais pas à ça, je n’avais vraiment pas l'impression que ça arriverait un jour, on a fait tellement de pression, il y avait eu des documentaires pour réussir à ce que ça ferme » a indiqué Richère David.

Elle ne comprend pas comment le groupe peut faire appel à des enseignants qualifiés qui ne sont pas membres du groupe.

« Comment vont-ils faire pour dire aux enfants qu'ils ont une douzaine d'enseignants qui sont des gens du monde? Parce que les gens du monde, c'est Satan [...] c'est une peur ancrée [...] et dans le questionnaire qu'on apprenait à l'école, toutes les personnes autour, on était coupés de ces gens-là parce qu'ils avaient des chairs de Satan », précise Richère David.

La jeune femme a quitté le groupe depuis plusieurs années.

Mais elle se dit encore hantée par les préceptes qu'on lui a inculqués sur les bancs d'école.

Plus d'articles