Retour

« Une année infernale » : retour sur la hausse du nombre de meurtres à Ottawa

Avec 24 homicides en 2016 - comparativement à une moyenne habituelle de 10 – c'est un peu le chaos dans les bureaux de l'Unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa.

« Le moral n’est plus là, mais il faut continuer. Les gens sont vraiment fatigués. Il faut enchaîner d’un crime à l’autre, parce qu’il y a énormément de boulot », explique l’un des deux directeurs de l’unité, le sergent-détective Bruce Pirt de la police d’Ottawa.

Nous espérons que c’est une anomalie statistique.

Bruce Pirt, sergent-détective, police d’Ottawa

2016 a été la deuxième année la plus meurtrière depuis 31 ans, après quatre années relativement tranquilles en ce qui a trait aux homicides à Ottawa.

Le Service de police d’Ottawa (SPO) révise en ce moment ses statistiques sur les meurtres survenus dans la capitale, mais le nombre d’homicides en 1995 est estimé entre 23 et 25.

Nous nous demandons si ça va se calmer un jour. Ç’a été l’enfer, qu’est-ce que je peux ajouter?

M. Pirt

Comment renverser la tendance?

Est-ce que cette hausse du nombre de meurtres devrait être accompagnée d’une augmentation des patrouilles? Pas nécessairement, selon Bruce Pirt.

« Je ne pense pas, parce que je ne vois pas de connexions entre tous ces meurtres. Si c’étaient des meurtres liés aux gangs, je dirais, oui, il faut augmenter les patrouilles et lutter contre les gangs, mais ce n’est pas des meurtres reliés entre eux. Certains le sont, mais un très petit nombre. Ce sont surtout des cas uniques, comment voulez-vous prévenir ça? Je ne sais pas », lance-t-il.

Et Bruce Pirt ajoute que, de toute manière, ça serait difficile à faire avec les ressources disponibles. « Il faut faire plus avec moins, pas le choix. Oui, on manque de ressources et nous devons demander de l’aide aux autres sections », explique-t-il.

Mais chaque fois qu’il y a un nouveau meurtre, tout le monde travaille d’arrache-pied pour le résoudre.

Bruce Pirt

Début décembre, le surintendant Don Sweet de la direction des Enquêtes criminelles de la police d'Ottawa révélait que le nombre record d'homicides enregistré cette année pourrait représenter la « nouvelle norme ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine