Retour

Une campagne pour donner de la visibilité au bilinguisme à Ottawa

L'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO) lance une campagne de sociofinancement pour apporter de la visibilité au bilinguisme à Ottawa.

Pour ce faire, l'association met en vente une série de chandails et de macarons visant à promouvoir le bilinguisme dans la ville, a précisé lundi la présidente de l'ACFO, Ajà Besler.

« On voulait lancer une campagne pour à la fois générer des fonds pour notre travail politique, puisqu'on est un organisme à but non lucratif », a expliqué Ajà Besler. « On voulait aussi apporter de la visibilité à la campagne Ottawa bilingue en faisant une série de t-shirts [...] et de macarons. »

Près de 500 $ ont été amassés pour le moment, sur un objectif de 1000 $.

Pour le maire d'Ottawa, Jim Watson, l'ACFO « demande quelque chose qui est une réalité maintenant. La Ville d'Ottawa est bilingue officiellement », a réitéré M. Watson.

On a un règlement officiel qui dit que la Ville est bilingue.

Jim Watson, maire d'Ottawa

Pour certains résidents interrogés, le travail pour faire d'Ottawa une ville bilingue est en cours, mais il est loin d'être achevé.

« Le Canada, c'est un pays où les deux langues, c'est le français et l'anglais. Alors c'est très important que la capitale nationale ait le statut bilingue pour représenter le Canada », a réagi Erika Vandervoort. « Je crois que c'est important qu'on continue à travailler pour qu'on ait le statut officiel », a-t-elle ajouté.

« On fait de bons efforts, mais on peut toujours s'améliorer », estime pour sa part Maxime Veillette.

Avec les informations du journaliste Godefroy Chabi

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine