Retour

Une centaine de résidences toujours isolées à Val-des-Monts

Les pluies diluviennes de dimanche et lundi ont détruit de 20 à 25 mètres de route sur le chemin de la Colonie à Val-des-Monts, si bien qu'une centaine de résidences se retrouvent totalement isolées.

Comme la situation pose des risques pour la sécurité, les services d’urgence de la Municipalité ont aidé lundi soir les personnes qui le souhaitaient à évacuer leurs résidences, à l’aide de véhicules tout terrain.

Ceux qui ont quitté leurs maisons sont logés chez des parents ou des amis. Toutefois, la plupart des gens ont décidé de rester chez eux. Ils ont de l’électricité.

Sur le chemin Létourneau, une centaine de résidences sont aussi coupées du monde.

Résident sur ce chemin, Yannick Tessier a dû s'établir chez sa belle-mère, une partie de sa maison étant inondée.

« Ça fait six ans qu'on habite ici et normalement, à la fonte des neiges, on a toujours de l'eau, mais jamais comme ça », a raconté M. Tessier, qui a deux pieds d'eau dans son salon et sa cuisine.

Heureusement, il a pu sauver quelques meubles en les mettant à l'étage supérieur.

Dans l'attente de la décrue

Le chemin de la Colonie est aussi coupé en deux et les réparations vont prendre beaucoup de temps. Il faut d'abord attendre la décrue des eaux pour pouvoir ensuite reconstruire, selon le maire sortant de Val-des-Monts, Jacques Laurin.

« On ne peut pas trouver de solutions immédiates, il faut absolument attendre que les eaux soient évacuées avant de commencer à travailler », a-t-il reconnu. « Dans le cas du chemin Létourneau, c'est au MTQ [ministère des Transports du Québec] de trouver une solution. »

La route 307 est encore fermée à la circulation à la hauteur du chemin de l’église.

L'état d'urgence à La Pêche

Dans la municipalité de La Pêche, l’état d’urgence est toujours en vigueur. Une quarantaine de chemins devront être réparés. Le maire Robert Bussières aimerait revoir la configuration des fossés et des ponceaux.

« Il faut probablement revoir tous les fossés et les ponceaux et changer ça pour des ponceaux plus gros. Ça reste à voir et tout ça va coûter très cher. J'espère qu'on aura l'aide du gouvernement », a commenté M. Bussières.

Avec les informations de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires