Retour

Une compagnie de taxi d'Ottawa congédie 60 téléphonistes et blâme Uber

Coventry Connections annonce la mise à pieds de 60 travailleurs de son centre d'appel et montre du doigt la légalisation à venir d'Uber à Ottawa comme la cause de ces congédiements.

La majorité des réservations de taxi se feront désormais par l'entremise d'une compagnie basée aux Philippines, explique le président directeur général de Coventry Connections, Hanif Patni.

« Nos téléphonistes étaient importants pour nous, mais nous ne pouvons pas continuer nos opérations comme auparavant », précise-t-il.

La faute à Uber, selon Hanif Patni

Le conseil municipal d'Ottawa a voté en faveur d'une légalisation des services d'Uber en avril dernier. Le nouveau règlement municipal, qui entrera en vigueur à l'automne, créera une nouvelle catégorie pour les compagnies de transport privées comme Uber.

Les chauffeurs qui travailleront pour ces compagnies devront subir des vérifications de dossier criminel et de leur dossier de conducteur. Ils devront aussi avoir une assurance de responsabilité civile de 2 millions de dollars.

Hanif Patni affirme que des « décisions prises par des bureaucrates » forcent sa compagnie à continuer « avec moins de ressources et plus de coûts ».

En plus des travailleurs du centre d'appel, une douzaine d'employés administratifs ont aussi perdu leur emploi depuis la décision du conseil municipal en avril, selon le président directeur général de Coventry Connections.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine