Retour

Une consultation publique pour contrer le racisme à Ottawa

Le gouvernement de l'Ontario a tenu une consultation publique, samedi, à Ottawa, pour discuter des enjeux liés au racisme systémique dans la province.

Il s'agissait de la dernière rencontre d'une série de dix consultations publiques organisées dans différentes villes de l'Ontario et dirigées par le ministre délégué à l'Action contre le racisme, Michael Coteau.

De Toronto à Ottawa, le sujet a enflammé plusieurs esprits.

Des centaines de personnes, souvent victimes de discrimination raciale, sont venues dénoncer le racisme systémique.

Ils veulent aider le gouvernement ontarien à orienter ses politiques.

Il faut la reconnaitre [la discrimination] parce comme on le dit, on ne peut pas trouver un remède à une maladie si on n'accepte pas déjà qu'il y a une maladie.

Darlene Lozis, instigatrice du programme Les jeunes racialisés et le système judiciaire canadien

De récents événements, survenus dans la capitale nationale, sont venus alimenter les discussions, dont la mort d’Abdiraman Abdi, un Somalien d'origine décédé après une intervention policière et les propos racistes d'un policier d'Ottawa envers une artiste inuite.

Les participants, dont le président de Connexion jeunesse Canada Afrique, Fernand-Bienvenue Ackey, veulent voir le gouvernement agir.

« Comment se fait-il que les noirs, les autochtones constituent une minorité et nous soyons une majorité dans nos prisons ? », se questionne l’homme.

De son côté, le ministre délégué à l'Action contre le racisme, Michael Coteau, reconnait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire. Le gouvernement promet d'arriver avec des stratégies pour lutter contre le racisme systémique d'ici le printemps 2017.

Au total, dix consultations publiques ont été organisées au cours des derniers mois dans différentes villes ontariennes, dont Windsor, Sudbury et Toronto.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine