Retour

Une consultation publique sur un projet résidentiel au quartier Limbour

Une consultation publique a lieu mardi, à 18 h, à la Maison du citoyen concernant un projet immobilier d'une centaine de logements dans le district de Limbour, au nord de Gatineau.

Des résidents du secteur s'opposent fermement à ce projet, parce qu'ils estiment que ce dernier pourrait changer radicalement le visage de leur quartier.

Ils protestent notamment contre un changement de zonage voté par une majorité des élus gatinois en mars dernier.

Les conseillers avaient préféré suivre les recommandations de l'administration municipale, plutôt que celles du comité consultatif d'urbanisme (CCU), qui n'avait pas donné son appui à ce projet.

Cette modification permet de faire passer de deux à quatre étages la hauteur des habitations qui seront construites dans les environs.

Le problème du trafic

Les conseillers d'Action Gatineau, dont font partie le maire Maxime Pedneaud-Jobin et le conseiller du district de Limbour Cédric Tessier, avaient voté contre cette mesure.

Ils appuient maintenant les revendications des résidents. M. Tessier souligne que la question de la circulation automobile est particulièrement scrutée.

« C'est certain qu'en ce moment ce secteur-là, le chemin des Érables, la 307, la rue Saint-Louis, le pont Alonzo, il y a beaucoup de trafic le matin. Il y a vraiment un problème d'infrastructure », indique-t-il. « Donc c'est sûr que rajouter une centaine d'unités [...] dans un quartier résidentiel, ça peut avoir un impact sur la circulation. »

Un processus de longue haleine

Le changement de zonage doit passer quatre fois au conseil municipal. Les élus se sont déjà prononcés en sa faveur à deux reprises.

La demande doit retourner au conseil municipal la semaine prochaine pour une troisième adoption. En attendant, les citoyens sont invités à faire entendre leur opinion sur le projet lors de la consultation publique.

Advenant que 12 personnes paraphent une pétition contre l'idée, M. Tessier indique qu'un registre pourra être ouvert en septembre.

Si suffisamment de résidents le signent, cela pourra forcer la tenue d'un référendum sur la question.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine