Retour

Une cure de rajeunissement pour la rue Elgin à Ottawa

Le visage de la rue Elgin, à Ottawa, changera considérablement au cours des prochaines années. La Ville veut rendre cette artère plus conviviale et en faire un endroit où tous les usagers de la route trouveront leur compte.

Les piétons et les cyclistes seront les priorités, selon le plan présenté mercredi soir à l'hôtel de ville d'Ottawa. Les trottoirs deviendront plus larges et une voie cyclable sera aménagée, de même que des espaces publics et des arbres aux abords de la rue.

« Nous voulons amener beaucoup de vie sur la rue Elgin », mentionne la conseillère municipale du quartier Somerset, Catherine McKenney.

La vitesse sera aussi réduite à 30 km/h et le nombre d'espaces de stationnements passera de 122 à 61.

Cette nouvelle vision s'inscrit dans le cadre des travaux que la Ville doit effectuer dans la rue Elgin pour changer les conduites d'eau et les égouts, entre les avenues Laurier et Hawthorne. La Municipalité s'inspire des changements qu'elle a apportés aux rues Bank et Main au cours de travaux similaires.

Des citoyens préoccupés

Une centaine d'Ottaviens ont assisté à la rencontre du Comité des transports, mercredi soir. Ils ont salué la volonté de la Ville d'Ottawa de faire de la rue Elgin un endroit plus sécuritaire pour les piétons et les cyclistes, mais ils aimeraient quand même voir quelques ajustements.

« La voie est partagée avec les véhicules, donc on pourrait avoir un gros autobus en avant et un gros camion en arrière. C'est tellement étroit qu'il faut négocier avec ces gros mastodontes », a indiqué Rhéal Delaquis, un cycliste déçu des plans présentés.

Un résident du quartier s'inquiétait plutôt de l'impact de l'élimination de la moitié des places de stationnement.

« Où pensons-nous que ces voitures vont se retrouver? Elles vont se retrouver dans le Golden Triangle », a dit Pierre Tipple, qui craint une hausse de la circulation dans les rues adjacentes.

Steven Boyle, un urbaniste au Service des transports de la Ville d'Ottawa, assure que les commentaires recueillis mercredi seront remis au conseil municipal et qu'ils seront considérés dans l'élaboration des plans finaux.

« On parle juste d'une conception fonctionnelle à ce moment. Il y a d'autres étapes à suivre, on doit faire un design plus détaillé et ensuite faire la construction », explique M. Boyle.

Les travaux débuteront en 2019 et ils s'échelonneront sur deux ans.

Avec les informations de Mylène Crète

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine