Retour

Une défense gratuite pour les plus démunis d'Ottawa qui écopent de contraventions

Des étudiants en droit de l'Université d'Ottawa contesteront des contraventions remises à des sans-abri, à des Autochtones ou à des personnes vivant dans la pauvreté, qui ont reçu une contravention après avoir dormi dans des parcs ou mendié, par exemple.

Les avocats et les étudiants les défendront gratuitement devant les tribunaux.

« Selon moi, la loi sur la sécurité dans les rues, c'est une forme de profilage social. Donc, c'est un outil législatif, qui est utilisé seulement contre les personnes vulnérables, vivant en situation d'itinérance. Des gens qui [...] font la manche ou qui dorment dans des espaces publics », explique la professeure de droit à l'Université d'Ottawa et responsable du programme, Suzanne Bouclin.

Selon les participants au programme, les autorités devraient promouvoir l'adoption de meilleures politiques en matière de protection des droits de la personne, de lutte contre la drogue et de réduction des méfaits.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine