Retour

Une demi-douzaine d’incidents depuis le début du lock-out au casino Rideau-Carleton 

L'impatience gagne certains clients du casino de l'hippodrome Rideau-Carleton d'Ottawa. Le dernier incident en date s'est produit hier, quand une personne qui formait une ligne de piquetage a été blessée légèrement par un automobiliste tentant de rentrer dans l'établissement.

Depuis le 16 décembre dernier, des lignes de piquetage perturbent l'entrée du casino de l'hippodrome Rideau-Carleton d'Ottawa.

Les 124 employés du stationnement et de l'entretien des machines à sous sont en lockout. Les principaux points de litige sont les salaires et le régime de retraite.

Afin de faire entendre leurs voix, les travailleurs manifestent devant l'établissement, filtrent les entrées et informent le public des raisons de leur présence.

Il s'avère que depuis le début de ces manifestations, une demi-douzaine d'incidents se sont produits, impliquant des clients mécontents à cause des perturbations.

« Il y en a un qui était plus ou moins grave parce qu'une dame au volant a voulu vraiment foncer dans la ligne. Il y a quelqu'un qui s'est fait blesser au genou. Heureusement, les blessures ne sont pas majeures », précise le vice-président exécutif régional de l'Allliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Larry Rousseau.

Ce dernier félicite d'ailleurs les travailleurs pour le sang-froid qu'ils démontrent lorsqu'ils interagissent avec des « personnes impatientes ».

Les employés du Centre de divertissement Rideau-Carleton, qui inclut l'hippodrome, le bingo et le restaurant, ne sont pas touchés par le lock-out.

La Société des loteries et des jeux de l'Ontario (OLG) précise que les machines à sous restent ouvertes pendant le conflit de travail, mais avec des heures réduites de midi à minuit.

Le vestiaire, le magasin, la navette et le service de voiturier sont tous fermés.

D'après des informations de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine