Retour

Une enquête sur le projet de mégaterrain de jeux à la baie Mooneys

Le commissaire à l'intégrité de la Ville d'Ottawa enquêtera sur le controversé projet de mégaterrain de jeux dans le parc de la baie Mooneys.

L'enquête visera à déterminer si le personnel municipal a enfreint des règles lors de la conclusion d'une entente avec Sinking Ship Entertainment.

Le département des parcs et loisirs entend aussi conduire sa propre révision du projet.

Depuis son dévoilement en mai dernier, le projet de plus grand terrain de jeux au pays a engendré des critiques. Certains reprochent à la Municipalité de ne pas avoir consulté le public avant d'aller de l'avant dans ce dossier.

La Ville entend investir jusqu'à un million de dollars dans ce projet, dont les coûts sont évalués à 2 millions de dollars.

De son côté, Sinking Ship Entertainment dit n'avoir jamais été confronté à une opposition si importante lors de la construction de l'un ou l'autre ses 33 terrains de jeux dans la province.

« Je crois que nous devons arrêter de donner une plateforme à ces quelques personnes bruyantes, commencer à regarder autour et voir qu'il y a une histoire positive importante autour de ce projet [traduction libre] », soutient de son côté Rennata Lopez, réalisatrice de la série télévisée Giver.

Des centaines de courriels de citoyens

Le dossier de la construction du mégaterrain de jeux pourrait avoir été mieux géré, admet d'ailleurs le directeur général du Service des parcs, des loisirs et de la culture de la Ville, Dan Chenier, qui dit avoir appris sa leçon.

La Ville a reçu plus de 300 courriels de citoyens demandant des explications sur le projet dans les dernières semaines. M. Chenier précise que les représentants de la Ville ont mis beaucoup de temps à répondre aux préoccupations du public et à rétablir les faits.

Pas d'entente imposant le secret

Par ailleurs, selon l'accord conclu entre la Ville et Sinking Ship Entertainment, dont CBC a obtenu copie mais que la Ville a maintenant rendu public, aucune clause ne forçait le personnel municipal à ne pas divulguer d'information dans ce dossier.

Toutefois, le directeur Chenier précise qu'il existait une entente non écrite entre la Ville, Sinking Ship Entertainment et la compagnie de production dernière Giver pour ne pas dévoiler les détails jusqu'à la conclusion d'un partenariat viable.

« Nous n'avons jamais demandé le secret », précise de son côté Mme Lopez. Elle ajoute que les producteurs souhaitaient cependant garder certaines surprises pour l'émission, dont le design du terrain de jeux.

À la suite des critiques sur le manque de transparence, la Ville a d'ailleurs mis en ligne une page Internet dévoilant les détails du projet. Pour certains opposants au mégaterrain de jeux, ces informations sont incomplètes et arrivent de façon tardive.

Selon Karin Howard, du groupe Save Mooney's Bay, la Ville devrait produire un rapport qui dévoilerait toutes les informations qui accompagnent normalement tout projet de développement dans la Ville.

Le conseiller du quartier Rivière, Riley Brockington, est lui aussi critique. Il affirme qu'il lui a été difficile de se procurer certains documents auprès du personnel municipal dans ce dossier. « Normalement, on doit fournir tous les documents en avance [traduction libre] », soutient-il.

La deuxième phase des travaux du terrain de jeux doit commencer à la fin juin.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine