Retour

Une entreprise de Gatineau se donne la mission de combler les irritants du marché de l’électroménager

Lorsqu'ils ont fondé Électro-Loc au printemps 2012, Wassim Aboutanos, Simon Patry et Pierre-Charles Lahaye ont d'abord répondu à un de leurs propres besoins.

Un texte de Karine Lacoste

Après avoir investi dans un immeuble à logement, avec tout ce que cela nécessite (mise de fonds, peinture, planchers, etc. ), les trois jeunes hommes de Gatineau étaient à la recherche d'électroménagers à louer, pour accommoder leur première locataire.

« On avait besoin nous-mêmes de ce service-là et on ne l'a pas trouvé », explique Wassim.

Électro-Loc est d'abord un service de location d'appareils électroménagers, conçu notamment pour les propriétaires d'immeubles à logement, dont certains locataires demandent des électroménagers, alors que d'autres en possèdent déjà.

En louant l'équipement, on évite de devoir entreposer des appareils dont un nouveau locataire n'a pas de besoin.

C'est aussi pratique pour les étudiants en collocation, puisque louer les électroménagers permet d'éviter des casse-têtes logistiques, ajoute Wassim.

Pour ce qui est des modèles de réfrigérateurs et de cuisinières, les clients ont le choix entre un modèle blanc ou en acier inoxydable. Les laveuses et sécheuses sont les mêmes pour tous. Limiter le choix des appareils est une décision stratégique pour ces jeunes entrepreneurs.

« C'est une garantie du même service chez toute notre clientèle », précise Wassim. « Pour nous, dans la gestion de notre inventaire, tout ce qui est en réparation - pièces, etc. - en ayant les mêmes appareils chez tous nos clients, ça facilite énormément notre travail. »

Par exemple, à 19 $ par mois, on peut louer un réfrigérateur blanc. Les frais montent à 25 $ pour la même période si on choisit l'acier inoxydable.

« La livraison est incluse dans le coût de location, et les appareils sont garantis », insiste Wassim.

Vente à domicile

Une fois équipés d'un camion de déménagement et ayant un entrepôt à leur disposition, les entrepreneurs ont commencé à vendre des appareils, en plus d'en offrir en location.

Pour concurrencer les grands joueurs de ce marché, Électro-Loc a choisi un modèle d'affaires unique. « On magasine chez le client, avec lui, via iPad », explique Wassim. Avec l'Internet, toute l'information nécessaire est disponible à distance.

Ainsi, les acheteurs n'ont pas à se déplacer de commerce en commerce pour magasiner leurs appareils. Ils peuvent le faire « depuis le confort de leur salon, quand les enfants jouent au sous-sol. Ça vient vraiment simplifier! », dit-il.

Pour ceux qui auraient besoin d'un appareil d'urgence, à la suite d'un bris par exemple, Électro-Loc prête également des électroménagers de courtoisie, le temps de permettre aux futurs acheteurs d'accumuler l'argent nécessaire à l'achat de l'appareil qu'ils désirent.

« Souvent, le client se retrouve à acheter le ''frigo'' qu'il ne voulait pas, parce qu'il voulait le ''frigo'' à deux portes, qui donnent de l'eau... mais on n'a pas nécessairement les moyens. Donc, on va aller acheter celui à une porte sans eau », raconte Wassim.

Un concept nouveau, des défis intéressants

À leurs débuts, parce que le projet sortait des modèles d'affaires conventionnels, les fondateurs d'Électro-Loc ont rencontré quelques défis.

« C'est facile de se partir une pizzeria dans la mesure où il y en a des milliers. [...] Nous, tout ce qui a été financement et assurance, ç'a été des défis assez intéressants », se rappelle Wassim.

Malgré les moments difficiles, les trois jeunes hommes n'ont pas baissé les bras. « Avoir retroussé nos manches, ç'a été la meilleure des décisions qu'on n'aurait jamais pu prendre. C'est ce que je conseille à n'importe quel entrepreneur qui veut se lancer en affaires », témoigne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine