Retour

Une entrevue sans politique avec le maire d’Ottawa, Jim Watson

ENTREVUE - Après le passage du maire de Gatineau à l'émission Tout inclus, c'est au tour de Jim Watson de parler de culture, sans politique! Un défi qu'il a réussi, avec un tout petit rappel à l'ordre.

Une collaboration de l’équipe Tout inclus

Alors que l’animateur Jean-François Chevrier aborde le maire de la ville d’Ottawa en lui demandant quels sont ses projets de vacances, Jim Watson fait rapidement référence aux festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

« Il y a plus de 90 festivals à la ville d’Ottawa alors c’est vraiment facile de prendre des vacances à Ottawa », affirme le maire de la ville.

Lorsque Jean-François Chevrier s’empresse de lui dire en riant qu’il ne faut pas parler de politique, Jim Watson s’amuse alors de son réflexe en se défendant qu’il est difficile de quitter la région en raison des nombreux événements qui s’y déroulent.

Il se prête toutefois au jeu en dévoilant ses intérêts personnels, révélant aussi son penchant pour la musique.

Ses rendez-vous culturels : les festivals

Jim Watson aime beaucoup les événements artistiques. Il assiste, entre autres, à des festivals de blues, de jazz ou de musique de chambre comme le Chamberfest d’Ottawa.

Confession : il a des talents musicaux douteux

Amateur de musique, Jim Watson a suivi des cours de piano durant 10 ans. Il avoue en riant qu’il n’a pas beaucoup de talent : « Malheureusement je ne pratique pas alors je suis un désastre comme joueur de piano ».

Confession II : il n’est pas meilleur cuisinier!

Jim Watson dit toujours manger au restaurant… il en fréquente régulièrement près de 25. « Je n’ai pas de talents dans ma cuisine », avoue-t-il en nous parlant des restaurants où il va déjeuner, manger de la pizza ou s’offrir un bon rôti de boeuf. Il confie aimer tous les types de cuisine et d’aliments, sauf les oignons.

En vacances : il se promène

Dans ses temps libres estivaux, le maire d’Ottawa compte faire de courtes escapades d’environ trois jours chacune à Montréal, à Montebello, à New York et à Wakefield.

Pour décrocher : il va au cinéma

Notre interlocuteur dit aimer les films modernes, qu’il va voir sur grand écran. « Ça, c’est pour moi une façon de relaxer durant 2 heures. Être un inconnu dans une salle de cinéma pour m’évader. » dit Jim Watson.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine