Retour

Une épicerie sur l'Île-de-Hull tuerait-elle les petits commerces?

Les marchés locaux de l'Île-de-Hull craignent l'arrivée d'un supermarché à grande surface.

Même si l'Île-de-Hull est souvent perçue comme un véritable désert alimentaire et que très peu d'options s'offrent aux résidents pour faire leur épicerie à proximité, il y a désormais le Marché de solidarité régional de l'Outaouais (MSRO) sur la rue Eddy, un service d'alimentation en ligne qui, depuis deux semaines, commence à offrir une certaine variété de produits au comptoir.

« En haute saison, là où il y a des fruits et légumes, c'est possible de faire un panier d'épicerie presque complet », estime la gérante du MSRO, Anne-Marie Dufour.

À deux coins de rue de cet endroit, le Marché Monette, établi depuis des générations, offre aussi quelques aliments frais. Mais son propriétaire, Charles Séguin, craint la concurrence que pourrait engendrer la venue d'une épicerie à grande surface.

« Mais je ne crois pas qu'on va voir la venue d'une nouvelle épicerie avant un bon cinq ans », se réjouit toutefois M. Séguin.

Le problème serait une question de rentabilité, aux dires du propriétaire du Marché Monette. « Pour qu'il y ait une grosse épicerie sur l'île de Hull, c'est quand même difficile à rentabiliser », souligne-t-il.

Cependant, pour plusieurs résidents de l'Île, le besoin est urgent, notamment pour les développeurs immobiliers à la recherche de locataires, selon le vice-président développement opération au Groupe Heafey, Charles Masse.

« Si on veut avoir du succès au niveau résidentiel, on doit avant tout offrir des services et on doit s'assurer que le commercial soit tout près », note-t-il.

Ce terrain, situé juste en face de l'immeuble à logement W/E, appartient au Groupe Heafey. En plein coeur de l'Île-de-Hull, il pourrait être accessible à pied par des milliers de résidents. Cependant, plusieurs commerces spécialisés sont situés à proximité et craignent l'arrivée d'une épicerie à grande surface.
L'autre terrain potentiel, le choix de plusieurs, est le bâtiment de la SAQ Dépôt, près du boulevard des Allumettières. Même le Groupe Heafey admet que ce terrain serait un bon endroit.

« En plus, ça ferait en sorte que peut-être qu'ici au centre-ville, les boutiques spécialisées ou les projets comme le MSRO vont survivre », soutient le porte-parole du Groupe Heafey, lorsque vient le temps de parler du terrain de la SAQ Dépôt.

« Souvent ce qui arrive, c'est que l'épicerie hebdomadaire peut se faire en automobile et les boutiques spécialisées, elles, ça doit être à distance de marche », ajoute-t-il.

Pour l'Association des résidents de l'Île-de-Hull, il faut tout simplement briser le cercle vicieux. Une épicerie à grande surface attirerait de nouveaux résidents, ce qui permettrait de la rentabiliser.

Selon le reportage de la journaliste Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine