Retour

Une équipe pour lutter contre les parasites à Logement communautaire d'Ottawa

L'agence Logement communautaire d'Ottawa (LCO) prend les grands moyens pour venir à bout des punaises de lit et des coquerelles en se dotant d'une équipe pour y faire face.

Onze personnes travailleront à déceler les infestations dans les logements de LCO et, au besoin, à organiser la vaporisation de produits chimiques. L'équipe sera au travail à partir du 21 mars.

Ces embauches font suite à un projet pilote mené l'an dernier.

La nouvelle équipe sera appuyée par les équipes d'entretien des logements ainsi que par des firmes privées.

LCO fait face à un problème d'infestations depuis plusieurs années. L'organisme dépense des centaines de milliers de dollars chaque année pour l'embauche d'exterminateurs privés. Malgré les efforts, les locataires font toujours face à ce type de problèmes.

Des doutes

Lawrence Newcomb, qui habite dans un appartement de LCO, reste sceptique malgré la création d'une nouvelle équipe. Il décrit l'édifice où il réside de « véritable enfer ».

M. Newcomb soutient que son dos est recouvert de boutons et de croûtes à la suite de piqûres de punaises de lit. Il affirme aussi que LCO a vaporisé des produits chimiques à plusieurs reprises dans son logement, mais en vain, puisque les punaises de lit finissent toujours par revenir.

La directrice générale de Logement communautaire d'Ottawa, Stéphane Giguère, n'était pas disponible pour commenter la situation pour CBC mercredi. Toutefois, dans un courriel transmis jeudi matin, elle souligne que la lutte antiparasitaire est une priorité pour son organisme. 

L'arrivée de la nouvelle équipe vise à réduire la présence des parasites, à appuyer les locataires ainsi qu'à les informer, souligne Mme Giguère dans son courriel. Elle ajoute qu'il est essentiel que les locataires et les intervenants travaillent de concert pour s'assurer de lutter efficacement contre le problème.

D'après CBC

Plus d'articles