Retour

Une famille d'Ottawa exige que la formation de RCR  soit obligatoire à Para Transpo 

Une femme dont la sœur jumelle a été étranglée à mort dans un autobus de Para Transpo alors que l'employé ne savait pas comment effectuer le RCR exige maintenant qu'une formation en secourisme devienne obligatoire pour tous les chauffeurs de l'entreprise.

Galina Kamienski était en train de se faire reconduire vers sa maison par le service de transport pour personnes handicapées Para Transpo en septembre dernier, lorsqu'elle s'est évanouie, aux dires de sa sœur, Tania.

Sa famille avait d'abord pensé que Galina avait fait une crise cardiaque, mais ils ont découvert plus tard qu'elle s'était étouffée avec un bonbon dans le véhicule. Elle est morte à l'hôpital quelques jours après l'incident.

La famille Kamienski a été stupéfaite quand ils ont découvert que le conducteur de l'autobus - quelqu'un qui connaissait Galina depuis trois décennies - ne savait pas quoi faire quand il est arrivé à l'arrêt de Galina et a trouvé la dame inconsciente dans le véhicule.

Alors que la Ville d'Ottawa offre les cours de RCR à tous ses employés, la formation est facultative pour les 150 chauffeurs de Para Transpo d'Ottawa, selon ce qu'a déclaré le directeur général adjoint d'OC Transpo, Troy Charter.

Aux dires de ce dernier, OC Transpo a été en contact avec la famille Kamienski et fait maintenant la promotion active de la formation aux chauffeurs de Para Transpo.

L'organisation travaille également sur la création d'un programme d'aide pour les conducteurs de Para Transpo, en collaboration avec le Service paramédical d'Ottawa.

De son côté, Tania Kamienski, la sœur de la défunte, souhaite tout simplement que les formations de réanimation cardiorespiratoire soient obligatoires.

« Tout le monde doit faire le cours. Nous espérons que ce sera le cas », explique-t-elle.

Selon un texte de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine