Elle met son casque, embarque dans un vieux bolide modifié et pèse sur l'accélérateur. Geneviève Goulet est l'une des rares femmes à pratiquer le derby de démolition.

Tout a commencé avec un match Canadiens-Sénateurs, où un ami lui a parié que si les Sénateurs gagnaient, elle allait participer à un derby. Certaine que les Canadiens allaient remporter le match, elle a accepté le pacte. Or, la défaite des Canadiens l'a obligé à monter à bord d'un véhicule et à participer au derby.

Il s'agit d'une activité lors de laquelle les participants se heurtent avec de vieux véhicules.

« La première fois, j'ai presque changé d'idée. Je ne feelais pas du tout, j'avais de la misère à attacher mon casque, j'avais le shake. J'avais de la difficulté, mais une fois que ça part, tu fais juste penser à ta survie », raconte-t-elle en entrevue à l'émission Les Malins.

Après l'expérience, la femme originaire de L'Orignal, dans l'Est ontarien, a continué à participer à de tels événements.

Geneviève Goulet est la seule femme à participer à la télésérie documentaire « Le choc des bolides » qui sera diffusée à Canal D.

« Il n'y a pas beaucoup de filles. Quand j'ai commencé à participer, j'étais l'une des seules, mais maintenant plus ça va, plus ça encourage les filles à participer », explique-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires