Retour

Une formation médicale complète en Outaouais dès 2020

La région de l'Outaouais aura bel et bien sa faculté satellite de médecine familiale, en collaboration avec l'Université McGill et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a fait l'annonce officielle, mardi matin, à l'hôpital de Gatineau.

Le premier ministre a précisé qu'une première cohorte de 24 étudiants pourra être accueillie en 2020 dans la nouvelle faculté, qui pourrait toutefois être prête dès 2019.

Ces étudiants pourront suivre leur formation médicale complète dans la région, tout en recevant leur diplôme de l'Université McGill.

À terme, c'est 96 étudiants, répartis dans quatre classes, qui étudieront au sein de la faculté délocalisée.

La plupart des cours seront donnés par des cliniciens enseignants de la région, précise l'Université McGill. Par ailleurs, 92 % de la formation sera offerte en français.

L'implantation de la nouvelle faculté vise à faciliter le recrutement et la rétention des médecins en Outaouais et ainsi améliorer l'accès aux soins, précise Québec.

L'exemple des autres régions

De son côté, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a précisé que l'implantation de facultés dans d'autres villes, dont Saguenay et Trois-Rivières, ont porté leurs fruits.

« Près de 40 % des effectifs médicaux formés en région sont restés sur place après leur formation, ce qui est énorme », a souligné le ministre.

Le ministre a ajouté que Québec investit pour le moment de 23 millions de dollars dans le projet. Cet argent servira à construire le bâtiment et à élaborer le plan fonctionnel et technique, qui permettra d'identifier les besoins pour la mise en place de la faculté.

La construction se fera au-dessus de l'urgence de l'hôpital de Gatineau, sur deux étages. La nouvelle faculté sera d'une superficie d'environ 3000 mètres carrés.

Cette annonce se fait en marge du caucus de présession du Parti libéral du Québec (PLQ), qui s'ouvrira mercredi à Gatineau.

Un recrutement local

M. Barrette promet un recrutement local. Il prédit que le projet pourra compter sur une « autoémulation » dans le milieu médical de la région.

« On ne peut pas avoir une faculté satellite sans qu'il n'y ait une implication réelle, bien annoncée, bien affirmée, de la communauté médicale locale », indique le ministre de la Santé.

Il ajoute que la communauté médicale de l'Outaouais s'est engagée à apporter sa pierre à l'édifice.

Le ministre de la Santé dit qu'il n'y a pas un plan précis pour encadrer les embauches. Il ne pense pas qu'il y a un risque de voir les cliniques de la région se dépeupler de leurs praticiens, parce que ces derniers donnent des cours à la faculté.

« Je ne pense pas qu'il y ait d'impact négatif localement dans la communauté médicale », précise-t-il.

Il table aussi sur un retour de médecins québécois qui se sont installés ces dernières années dans la capitale nationale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Concours!



Rabais de la semaine