Retour

Une Gatinoise prise en Grèce en raison d'une maladie grave

Une femme de Gatineau, qui s'est rendue en Grèce pour un événement d'arts martiaux, est retenue seule à l'extérieur du pays après avoir été diagnostiquée du syndrome de Guillain-Barré, un trouble neurologique rare.

Mélanie Bergeron McAndrew et ses camarades de karaté de Masson-Angers voulaient faire une croisière dans les îles grecques après un colloque d’arts martiaux qui se tenait à Athènes. L’état de santé de Mélanie a commencé à se détériorer après l’événement, mais la situation n’était pas encore alarmante.

« Avec [la visite de] l’Acropole, plus le changement d’heure, plus l’entraînement de trois jours, c’est normal qu’on soit tous un peu fatigués », raconte l’instructeur de karaté de Mélanie, Mike Leclair.

C’est à bord du bateau de croisière, le jour du 35e anniversaire de Mélanie, que la douleur a pris le dessus, à un point tel que la jeune femme devait se déplacer en fauteuil roulant. Le médecin du navire lui a fourni des antidouleurs.

Le lendemain, Mélanie et le médecin se sont rendus à un hôpital de l’île de Rhodes pour avoir un diagnostic plus complet. Le personnel médical sur place a estimé que Mélanie était atteinte du syndrome de Guillain-Barré, une maladie où le système immunitaire de la personne touchée s’attaque aux nerfs périphériques du corps.

« On lui a interdit de remonter sur le bateau de croisière, parce que ce n’était pas bon pour sa santé […] Elle est prise à Rhodes parce que ses poumons sont affectés et elle ne peut pas prendre l’avion », relate Mike Leclair.

Mobilisation pour Mélanie

Mélanie est désormais seule et attend d’être transférée à Athènes, dimanche, pour passer des tests supplémentaires afin de faire la lumière sur sa condition. « C’est juste de savoir qu’elle est toute seule, ça, c’est dur », s’inquiète la mère de Mélanie, Lucie Bergeron.

Qui plus est, Lucie Bergeron a non seulement de la difficulté à communiquer avec sa fille, mais aussi avec le personnel médical qui prend soin d’elle.

Certains proches de Mélanie ont lancé une campagne de financement participatif, jeudi, afin d’amasser des fonds pour que Lucie Bergeron puisse se rendre au chevet de sa fille.

Samedi après-midi, 131 personnes ont donné collectivement plus de 7500 $. Les instigateurs de la campagne espèrent récolter 15 000 $.

Lucie Bergeron doit prendre l’avion dimanche, jour de la fête des Mères, pour se rendre à Athènes.

Avec les informations d'Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards