Retour

Une heure de pointe pénible à la STO jeudi matin?

Les usagers de la Société de transport de l'Outaouais pourraient avoir bien des maux de tête, jeudi matin. À 5h, 77 voyages étaient déjà annulés sur tout le réseau.

Plusieurs usagers devront donc composer avec un service réduit et quelques retards, pour une septième journée.

Depuis vendredi, les chauffeurs et les employés de soutien signalent toute défectuosité, même mineure, sur les autobus, ce qui peut engendrer un surplus d'autobus bloqués au garage. Ceci fait partie des moyens de pression en cours.

La clientèle peut s'informer sur le site web de la STO pour connaître l'état du réseau.

Source : STO

Le conflit de travail s'envenime

Le ton monte entre la STO et le Syndicat uni du transport en Outaouais, après que des chauffeurs aient été renvoyés chez eux sans salaire.

La STO a décidé de renvoyer à la maison les chauffeurs d'autobus dont le véhicule n'était pas disponible pour cause de réparation. La STO a aussi avisé ses employés qu'elle demanderait un certificat médical pour justifier toute absence et qu'elle refuserait toute demande de congés compensatoires ou de vacances.

Les syndiqués ont parlé d'un « lock-out » déguisé dans les réseaux sociaux, ce que réfute la porte-parole de la STO, Céline Gauthier, qui évoque plutôt la conséquence de cette grève du zèle, déclenchée vendredi dernier.

Plus d'articles

Commentaires