Retour

Une journée d'activités physiques pour aider Jonathan Pitre

Une journée d'activités physiques de 12 h a lieu samedi dans un centre d'entrainement d'Ottawa afin d'amasser des fonds pour aider la famille de Jonathan Pitre, un jeune homme de l'Est ontarien.

L'instigatrice de l'événement, Gemma Riley-Laurin, est elle-même atteinte de l'épidermolyse bulleuse (EB). Elle a organisé cette journée pour le jeune franco-ontarien de Russell, mais aussi pour sensibiliser la population à cette maladie grave.

« J'ai aussi la maladie de l'EB. La mienne est moins sévère que celle de Jonathan. C'est sur mes articulations. Il n'y a pas une autre maladie pire et douloureuse que tu puisses avoir », a expliqué Mme Riley-Laurin, qui est également la représentante de la fondation Debra Canada dans la région d'Ottawa. Debra est un organisme à but non lucratif qui offre un soutien aux familles touchées par l’épidermolyse bulleuse (EB) et à accroître la sensibilisation relativement à cette maladie.

L'épidermolyse bulleuse est une maladie génétique incurable aussi connue comme le syndrome de l'enfant papillon. Cette maladie rare cause la formation de cloques ou la rupture de la peau.

Quand Mme Riley-Laurin était plus jeune, sa famille n'avait pas les moyens de payer les traitements nécessaires. La maladie était peu connue. C'est pourquoi elle a approché les propriétaires du Iron North Studio pour y tenir l'événement.

L'événement est organisé en partenariat entre le centre d'entrainement et la fondation Debra Canada. Les instigateurs du projet souhaitent recueillir le plus d'argent possible. Au moment d'écrire ces lignes, 4000 $ avaient été amassés.

Depuis 8 h, une cinquantaine de personnes participent à ce relais d'entrainement physique, qui comprend notamment du yoga et du vélo stationnaire.

Récemment, Jonathan Pitre a de nouveau été admis à un hôpital au Minnesota pour traiter une infection.

Plus d'articles

Commentaires