Un rassemblement a eu lieu au centre-ville d'Ottawa samedi pour rendre hommage à Abdirahman Abdi, un Canado-Somalien mort lundi après une confrontation avec la police.

Une centaine de personnes se sont données rendez-vous au Square Somerset, à quelques pas de l'endroit où l'homme d'origine somalienne aurait été battu par les policiers, selon certains témoins. 

Les marcheurs se rendront jusqu'au poste de police du Service de police d'Ottawa (SPO), rue Elgin. Les participants réclament que justice soit faite dans cette affaire et demande que des changements soient apportés au sein du corps de police.

« Je crois que lorsque les gens voient ça, puis la couleur de la peau... ils ressentent une peur basée sur des stéréotypes », s'exclame Laurraine Nzam, une manifestante.

Par ailleurs, l'Association canadienne des mères d'origine somalienne demande la suspension des deux agents impliqués lors de l'événement. Les policiers Daniel Montsion et Dave Weir, deux membres de l'équipe d'intervention directe, sont sous enquête par l'Unité des enquêtes spéciales (UES) de l'Ontario. 

De son côté, le chef du SPO, Charles Bordeleau, affirme qu'un des officiers sous enquête est absent du travail pour le moment et que le second a été affecté à d'autres tâches, il n'est plus sur le terrain. 

« Je ne peux pas faire de commentaire sur le genre de congé, parce qu'on rentre dans des détails personnels d'emploi, explique le chef Bordeleau. Mais effectivement les deux officiers n'ont pas de présence comme patrouilleurs. »

Une marche pour la justice à Montréal

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi soir à Montréal pour dénoncer la mort d'Abdirahman Abdi.

Les organisateurs de la marche disaient s'opposer à la brutalité policière qui cible davantage, selon eux, les personnes noires.

L'Unité des enquêtes spéciales de l'Ontario tente toujours de faire la lumière sur les circonstances de l'intervention policière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine