Retour

Une mère de famille accusée de menace dans une saga judiciaire

Au palais de justice de Gatineau, une mère de famille a été accusée vendredi d'avoir proféré des menaces envers un homme. Ce dernier avait déjà été victime de voies de fait graves causées par son propre fils.

Il s'agit du plus récent événement à survenir dans ce qui a toutes les allures d'une saga judiciaire, qui a commencé en 2014.

Le Gatinois Francis Cormier est alors accusé de voies de fait graves après avoir battu un homme. Il plaidera éventuellement coupable et sera condamné à la prison.

Mais au cours du processus judiciaire, le jeune homme de 22 ans est libéré par erreur au palais de justice. Il demeurera en liberté illégale une semaine.

Par la suite, ses parents Marc Cormier et Manuela Gonzalez seront arrêtés et accusés de complicité dans l'évasion. Le dossier se corse et diverses accusations s'ajoutent contre les parents de Francis Cormier.

Ces derniers affirment être victimes d'un comportement abusif de la police et des procureurs et réclament l'arrêt des procédures. Une requête vivement contestée par la couronne, selon Diane Condo, avocate des parents.

Le dossier s'alourdit. Déjà accusée et finalement acquittée de harcèlement criminel envers un procureur de la couronne, la mère de Francis Cormier, Manuela Gonzalez, vient d'être accusée d'avoir menacé récemment le même jeune homme qui a été battu par Francis.

Selon le procureur en chef adjoint, Joey Dubois, « Madame Gonzalez a menacé de mort ou de lésion corporelle Stéphane Fauvelle-Morin », en plus d'avoir fait du tapage au casino.

Les parents reviendront au palais de justice ce printemps pour connaître la date de l'audition de leur requête, et leur procès si nécessaire.

Quant à leur fils, Francis Cormier, il a fini de purger sa peine pour voie de fait grave la semaine dernière.

Selon le reportage de Pascal-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine