Retour

Une peinture murale pour les femmes transgenres de couleur assassinées vandalisée

Une peinture murale d'Ottawa qui rend hommage aux femmes transgenres de couleur assassinées a été vandalisée cette semaine. Des graffitis menaçants apparaissaient sur l'œuvre située au coin de la rue Bank et de la rue Somerset, au centre-ville.

La murale a été peinte pendant la semaine de la Fierté dans la capitale, en août, par un groupe d'artistes locaux.

Mercredi soir, un vandale a inscrit sur une grande partie de la murale un message à caractère raciste, ce que dénonce Kalkidan Assefa, une des artistes ayant peint l'œuvre.

« Je pense qu'il y a un certain élément raciste au sein de la ville d'Ottawa et que certaines personnes n'aiment pas la forme d'expression que nous utilisons. Ils n'aiment pas dire publiquement ce que nous affirmons, que les vies des Noirs nous importent », a déclaré M. Assefa.

« Vous ne pouvez pas dire que vous n'êtes pas raciste alors que vous êtes activement en train de biffer le mot "Noir", comme si les Noirs eux-mêmes ne peuvent pas exister », poursuit l'artiste.

De son côté, la conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, a confirmé que son bureau a contacté le Service de police d'Ottawa au sujet de l'incident, qu'elle qualifie d'effrayant et de tragique.

En après-midi jeudi, la fresque a été transformée et a été refaite avec le message suivant : « Si toutes les vies importent, alors pourquoi les histoires de femmes transsexuelles de couleur sont-elles continuellement effacées? »

D'après un texte de CBC

Plus d'articles

Commentaires