Retour

Une pénurie d'infirmières à l'Hôpital de Hull force la fermeture de lignes opératoires

Une importante pénurie d'infirmières à l'Hôpital de Hull force la fermeture de lignes opératoires pour au moins les deux prochaines semaines.

La fermeture de lignes opératoires est directement liée à des problèmes de ressources humaines et non à des difficultés financières.

Depuis le printemps dernier, la pénurie d'infirmières, notamment, empêche l'hôpital d'offrir des services efficaces au bloc opératoire.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais veut s'attaquer aux problèmes du bloc opératoire à son établissement de Hull.

Une réunion est d'ailleurs prévue vendredi avec des membres du milieu hospitalier, afin de trouver des solutions durables.

En attendant, le CISSS de l'Outaouais va appliquer des mesures transitoires, comme la fermeture de certaines lignes du bloc opératoire pour les deux prochaines semaines.

Selon le directeur des services professionnels, le docteur Guy Morissette, cela devrait se terminer le 6 octobre.

Sur les cinq lignes opératoires, seulement deux lignes de chirurgie prioritaire seront en fonction, ainsi qu'une ligne opératoire d'urgence qui est en fonction 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, selon le Dr Morissette.

« C'est une mesure transitoire pour nous permettre de mettre en place un plan d'action qui est plus large », a-t-il précisé. « Ça pourrait nécessiter des transferts d'activités ou du personnel d'une installation vers une autre installation. »

Certaines chirurgies pourraient être effectuées dans d’autres établissements.

« La priorité, c’est la chirurgie d’urgence bien sûr. C’est quelque chose pour lequel il n’y a pas de compromis », a précisé le Dr Morissette à l'émission Les Matins d'ici.

Avec les informations de Godefroy Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine