La première rencontre des maires francophones et francophiles de l'Ontario, lors d'un congrès de l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO), a eu lieu mardi matin à l'hôtel de ville d'Ottawa.

Cette rencontre s'est déroulée en marge de l'assemblée générale annuelle de l'AMO.

Il s'agit d'une initiative de l'Association française des municipalités de l'Ontario (AFMO) qui a décidé de tenir une session avec les représentants de municipalités francophones qui participaient à l'AMO.

La nouvelle ministre des Affaires francophones de l'Ontario, Marie-France Lalonde, était présente à cette rencontre.

Elle dit que cette initiative est un "grand pas dans la bonne direction" pour appuyer l'essor de la francophonie ontarienne dans divers secteurs, comme l'emploi, la santé, l'éducation, l'immigration et la justice.

Les maires francophones et francophiles ont eu l'occasion de partager leurs idées sur les priorités que devrait adopter le ministère des Affaires francophones.

Marie-France Lalonde a pris des notes.

Un fonds de développement communautaire francophone

Mme Lalonde a profité de l'occasion pour annoncer un nouveau fonds communautaire d'un million de dollars par an sur trois ans.

Le fonds sera lancé en septembre et les premières sommes d'argent devraient être versées en janvier.

Il servira à aider les municipalités et les organismes communautaires à « faire rayonner la francophonie », selon la ministre Lalonde.

« Il y a beaucoup d'idées en francophonie, beaucoup d'initiatives qui veulent être prises, mais souvent, d'avoir accès à des fonds gouvernementaux c'est difficile », explique Marie-France Lalonde.

Cette annonce a plu à la mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, même si elle reconnaît qu'un million par année, c'est peu pour l'ensemble des municipalités francophones en Ontario.

« On va commencer avec un million puis on va bâtir là-dessus », a indiqué Mme Charlebois.

Une initiative qui pourrait se répéter

Les maires présents à la session francophone de l'AFMO ont apprécié l'initiative et ont souhaité plus d'occasions du genre pour encourager la mobilisation sur les dossiers municipaux francophones.

Le président de l'AFMO et maire de la municipalité de la Rivière des Français, Claude Bouffard, a précisé que des discussions sont prévues avec les dirigeants de l'AMO pour répéter l'expérience.

Avec les informations de la journaliste Justine Boutet

Plus d'articles

Commentaires