Retour

Une pétition exige la remise en liberté de Hassan Diab

Lancée mardi, une pétition exhorte le gouvernement canadien à obtenir la libération de l'ancien professeur de sociologie de l'Université d'Ottawa et de l'Université Carleton, Hassan Diab, extradé en France il y a 3 ans.

« Nous, soussignés, citoyens et résidents du Canada, exhortons le gouvernement du Canada à travailler en vue d’assurer la mise en liberté sous caution immédiate de M. Hassan et son retour urgent chez lui et auprès des siens au Canada », écrit le Comité de soutien de M. Diab, dans sa pétition, notamment signée par l'ancien secrétaire général d'Amnistie internationale, Roger Clark.

Son avocat au Canada, Don Bayne, a interpellé le premier ministre, Justin Trudeau, et la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, dans un communiqué

M. Diab est incarcéré en France depuis son extradition le 14 novembre 2014. Il s'agit du suspect principal de l'attentat à la bombe contre une synagogue connue sous le nom de « l'attentat de la rue Copernic », qui a coûté la vie à quatre personnes et fait une quarantaine de blessés en 1980.

Hassan Diab a été arrêté au Canada en novembre 2008, à la demande des autorités françaises. Il a toujours clamé son innocence dans cette affaire.

La pétition met de l'avant le fait que des « éléments concordants » trouvés par un juge d'instruction français prouvent l'innocence de M. Diab et concluent « qu’il ne pouvait se trouver à Paris au moment de l’attentat à la bombe de 1980 pour lequel il fait l’objet d’une enquête ».

L'avocat de Hassan Diab ainsi que son comité de soutien tiendront une conférence de presse jeudi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine