Retour

Une piste cyclable endommagée inquiète marcheurs et cyclistes à Gatineau

De larges fissures ont fait leur apparition dans les dernières semaines sur le sentier polyvalent Du Vallon, dans le district de Limbour. Même si la Ville de Gatineau se dit consciente du problème et qu'elle promet de mener des travaux, les cyclistes demeurent inquiets.

Bernard Hurteau est un habitué des pistes cyclables de Gatineau. Il a appris à esquiver les nids-de-poule et les fissures, mais il a du mal à expliquer qu'un sentier puisse être si endommagé.

« Le problème est pas mal assez évident, on ne peut pas passer ici, on peut seulement passer sur un côté ici, c'est trop endommagé pour faire du vélo à moins qu'on ait un vélo de montagne », dit-il.

Situé en milieu marécageux, le sentier polyvalent Du Vallon donne des maux de tête aux cyclistes depuis plusieurs années.

« C'est très dangereux. Très dangereux. Surtout pour des familles avec des enfants. Dans le coin, il y a beaucoup de familles qui se promènent loin des voitures, c'est une place idéale. Mais avec ça, ça rend difficile », estime M. Hurteau.

Cyclistes et marcheurs s'impatientent

La semaine dernière, des équipes municipales ont identifié les zones problématiques afin que des travaux soient menés. Mais des cyclistes et des marcheurs s'impatientent.

« Ça fait au moins deux ans que je pourrais dire que la piste cyclable aurait besoin de réparation », affirme le marcheur Denis Angers.

Pour sa part, Louis Larivière souhaite que des actions soient prises rapidement. « On marche ici tous les jours. C'est sûr que si, dans un mois, ce n'est pas fait, on va se poser des questions », dit-il.

De son côté, Andréanne Boutin s'inquiète pour la sécurité. « Il ne faut pas que des enfants passent ici, parce que ça peut être dangereux pour eux. Nous, les adultes, on le sait, on passe à côté, mais ce n'est pas quelque chose d'évident », affirme la cycliste.

Action vélo Outaouais craint que l'entretien des vieilles infrastructures soit remis au second plan alors que la Ville prévoit étendre son réseau cyclable.

« Si on n'a pas les moyens d'entretenir l'infrastructure cyclable qu'on a déjà, je vois difficilement avec les mêmes ressources qu'on a actuellement, je vois difficilement additionner tout en maintenant notre infrastructure déjà en place », souligne M. Hurteau.

La Ville de Gatineau projette de construire près de 150 kilomètres de pistes cyclables d'ici 2025.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine