Retour

Une retraitée de Buckingham se lance dans un périple de 3000 kilomètres à pied

Jeune retraitée de 61 ans, Ghislaine Beaudoin aurait pu choisir de couler des jours paisibles chez elle. La résidente de Buckingham a plutôt choisi de rejoindre le Texas à pied. Une aventure qui doit débuter ce dimanche 1er avril.

Un texte d'Agnès Chapsal pour l'émission Les malins

« Ici, il y a ma tente. Ça, c'est mon sleeping bag, puis ça, c'est un matelas un peu gonflable, parce qu'à 61 ans, tu ne veux pas te coucher par terre », détaille Ghislaine Beaudoin, en montrant tout l'équipement qu'elle placera dans un carrosse.

Elle s'entraîne depuis deux mois pour réaliser son projet. Au fil des jours, elle a augmenté le nombre de kilomètres à parcourir. Récemment, elle a atteint 32 kilomètres par jour, le rythme qu'elle veut tenir pour ces prochains mois de randonnée.

Avant d'avaler les 3000 kilomètres qui séparent Buckingham du Texas, elle s'est fait un parcours détaillé des chemins qu'elle allait emprunter.

Pourquoi le Texas? « C'est un État qui est chaud, c'est loin, c'est grand, il y a des chevaux - moi, j'aime les chevaux - j'ai toujours eu le goût d'aller au Texas. »

Elle aimerait bien voir Nashville et Memphis, mais elle ne veut pas non plus trop s'arrêter pour atteindre son but et revenir le 1er août à Buckingham.

Sécurité et solitude

Avec l'aventure vient la question de la sécurité. Mme Beaudoin y a pensé et ne s'en cache pas.

« Il n'y a pas de garanties dans la vie. Je suis une personne qui aime l'aventure, mais je ne suis pas une personne qui aime les risques ou qui prendrait des risques fous », confie-t-elle.

Son entourage a aussi montré quelques réticences à la voir partir.

« J'ai eu quelques commentaires de personnes, mais c'est parfois leur peur qu'ils nous transmettent sans le vouloir », juge-t-elle.

Mais Mme Beaudoin ne part pas seule à l'aventure. Elle prend avec elle son chien, un shih tzu nommé Beast.

« Je dis toujours que c'est mon Wilson dans Cast away [le film Seul au monde] », explique-t-elle en riant. « J'ai une place spéciale pour lui dans mon carrosse. »

Pour le couchage, elle a choisi de planter sa tente discrètement sur le bord de la route ou de passer quelques nuits dans des campings.

« Je ne veux pas aller dans des places où tu sais qu'il va y avoir du danger », assure-t-elle.

Mme Beaudoin a créé une page Facebook sur laquelle on peut suivre son voyage.

« Je planifie d'être de retour le 1er août. Je pense revenir en avion, quoique ma fille pousse beaucoup pour venir me chercher en voiture, mais ma préférence ce serait de revenir en avion. Advienne que pourra », conclut-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine