Retour

Une saison de pêche fructueuse pour les amateurs de maskinongés en Outaouais

Après une saison de pêche retardée à cause des inondations printanières, les pêcheurs de maskinongés en Outaouais profitent d'un été idyllique avec un afflux record de poissons.

Les guides locaux de pourvoiries comme les amateurs de pêche pensent que les inondations ont eu un effet positif sur la pêche de gros poissons.

Le niveau de l'eau étant encore élevé, bon nombre d'espèces différentes de poissons se regroupent dans certains habitats, qui étaient moins accessibles auparavant pour se nourrir d'algues, selon Dale Kerr, pêcheur à Gatineau.

« En ce moment, ils se réfugient dans des endroits où ils ne vont pas normalement parce que le niveau d'eau est élevé et que la température de l'eau n'est pas trop chaude », a expliqué M. Kerr.

Les poissons peuvent ainsi se déplacer beaucoup plus librement à cette époque de l'année.

Biologiste au ministère québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs, Julie Deschênes ne peut pas encore confirmer l'abondance de maskinongés cette année. En revanche, elle estime que les inondations ont pu favoriser la ponte d’œufs chez certaines espèces.

« Il y a certaines espèces comme le brochet, le maskinongé et la perchaude qui vont utiliser les zones inondables pour se reproduire », a expliqué Mme Deschênes, en entrevue à Radio-Canada. « Au printemps, les inondations ont donné accès à plus d'habitats de reproduction, donc ces espèces-là pourraient bénéficier des hauts niveaux de cette année, mais ces impacts-là, on va les voir que dans 2, 3 et même 10 ans pour le maskinongé ».

Dans la zone de pêche de la rivière des Outaouais, il faut attendre que le maskinongé soit long de plus de 137 cm pour être pêché. Chaque pêcheur est limité à un maskinongé.

La rivière des Outaouais est dans le top 5 des destinations mondiales pour la pêche du maskinongé, et le guide John Anderson, propriétaire de la compagnie d'excursion de l'Ottawa River Musky Factory, espère que les maskinongés vont continuer à mordre à l'hameçon.

Parce que selon lui et d'autres pêcheurs, la pêche est bonne sur la rivière des Outaouais près de trois semaines.

Avec les informations de Claudine Richard et de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine