Retour

Une soirée à Gatineau pour recueillir des dons pour Haïti

Alors que la communauté internationale s'organise pour faire parvenir des vivres et des médicaments en Haïti, la communauté haïtienne de la région de la capitale nationale ne lésine pas sur les efforts pour venir aide aux victimes de l'ouragan Matthew.

En effet, un groupe de citoyens et des jeunes entrepreneurs ont organisé, lundi soir, une activité pour recueillir des dons.

Au menu de cette soirée culturelle, qui s'est déroulée au restaurant Le Forum, à Gatineau, du gospel, de la danse, de la poésie et des ateliers de bricolage pour les enfants.

« [Je suis] très heureuse de la réponse du public, de la communauté, à venir nous appuyer dans cette initiative où on veut donner un espace aux gens pour s'exprimer sur la situation, l'après Matthew, et aussi donner un espace aux jeunes entrepreneurs de faire un peu valoir qu'ils sont ici, dans la communauté, et qu'ils veulent s'impliquer », explique Kadé Rémy, membre du comité organisateur.

Une chaîne de solidarité fructueuse

Les participants étaient invités à offrir des denrées non périssables, des vêtements, des jouets et des dons en argent.

Une dizaine de commerçants d'Ottawa et de Gatineau se sont aussi joints à l'événement, afin d'appuyer financièrement l'effort humanitaire.

Kadé Rémy se félicite par ailleurs de voir que l'élan de solidarité, qui a commencé la semaine dernière, se poursuit.

Où ira l'aide?

Le groupe de citoyens d'ici travaille en collaboration avec deux organisations non gouvernementales (ONG), qui ont établi des cellules de crise sur le terrain.

L'organisme Fova s'occupe ainsi de la collecte des jouets et des vêtements, alors que Food for the Poor récolte les dons en nourriture et en argent.

Kadé Rémy souligne que c'est l'ambassade d'Haïti à Ottawa qui a recommandé ces deux entités. Des discussions ont aussi eu lieu avec les responsables de ces organismes, afin de mettre en place des procédures de suivi.

« On va s'entendre sur un protocole, sur la manière d'où l'argent va aller et qu'est-ce que ça va acheter », précise-t-elle.

Se relever après la destruction

Nathacha Romélus est de passage au Canada pour quelques jours de congé et de répit.

Résidente de Port-au-Prince, elle est originaire de Jérémie, une ville située au sud d'Haïti, qui a payé un lourd tribut à l'ouragan Matthew.

Mme Romélus doit retourner chez elle le 25 octobre.

Écoutez son témoignage poignant livré, à notre collègue Florence Ngué-No, sur la façon dont elle a vécu les récents événements, qui ont frappé son pays :

D'après un reportage de Florence Ngué-No

Plus d'articles