Retour

Une victoire à l'arraché pour une Australienne au Grand Prix Cycliste de Gatineau

Kimberly Wells n'avait vu du Canada que les chutes Niagara avant de s'amener à Gatineau pour participer au Grand Prix Cycliste. L'Australienne risque de vouloir revenir souvent au pays de l'unifolié, elle qui a remporté la 7e édition de la compétition sur route, jeudi soir.

Un texte de Kim Vallière

Wells a obtenu sa victoire à l'arraché dans un sprint final effréné. Elle a coiffé à la ligne d'arrivée la Montréalaise Joëlle Numainville, qui termine deuxième pour une quatrième fois à Gatineau. Leah Kirchmann, membre d'Équipe Canada, a complété le podium.

« Il y avait plusieurs Canadiennes dans le peloton qui m'ont fait la vie dure, Joëlle et les membres d'Équipe Canada, entre autres. Je me suis lancée rapidement et j'ai réussi à maintenir la cadence », a expliqué Wells, le trophée de la victoire dans les mains.

Les cyclistes ont dû faire deux fois la boucle dans le Parc de la Gatineau. La montée présente à cet endroit a permis à un groupe d'une douzaine d'athlètes de se distancer lors du premier passage.

Elles ont été rattrapées lors du tour subséquent, si bien qu'une échappée d'environ 40 coureuses s'est amenée au fil d'arrivée, avec Numainville parmi les meneuses.

La cycliste de 28 ans souhaitait obtenir un deuxième triomphe à Gatineau, après celui de 2010. Elle avait terminé sur la seconde marche du podium l'an dernier.

« Je suis ici pour essayer de gagner chaque fois, mais je suis vraiment contente de ma performance. J'étais dans les échappées et j'étais vraiment en contrôle de la course », a mentionné la championne canadienne sur route en titre.

Karol-Ann Canuel, 37e

Karol-Ann Canuel portait les couleurs du Canada lors de cette épreuve sur route. La résidente de Gatineau a fait partie de la première échappée et s'est maintenue dans le groupe de tête pendant la majorité des 104,4 km.

La compétition sur route n'est toutefois pas sa spécialité. Son épreuve de prédilection aura lieu vendredi, lors du contre-la-montre.

« Je vais essayer d'aller au lit tôt ce soir pour récupérer, mais quand la course est tard, on a parfois trop d'énergie », a expliqué en riant celle qui a terminé deuxième du Chrono Gatineau l'an dernier.

Ariane Bohhomme, elle aussi de Gatineau, a terminé 50e.

Le Grand Prix de Gatineau représentait la dernière compétition importante pour les cyclistes canadiennes afin de démontrer leur valeur à leur fédération, qui devra déterminer d'ici la fin du mois qui seront les trois femmes qui représenteront le pays aux Jeux olympiques de Rio.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine