Retour

Une vingtaine d'emplois créés dans la réserve de Kitigan Zibi

L'entrepreneur retenu pour un contrat de démolition chez Hydro-Québec près de Maniwaki est une entreprise de la réserve de Kitigan Zibi.

La société d'État accorde un contrat de quatre millions et demi de dollars pour la démolition de son ancien poste du Corbeau, près de Maniwaki.

C'est Decontie Construction qui a obtenu le contrat, et l'entreprise espère que ça permettra éventuellement de faire reconnaître les compétences de la main d'œuvre algonquine.

Une vingtaine de travailleurs de la construction, de la réserve de Kitigan Zibi y trouvera du travail, même s'ils n'ont pas de carte de compétence.

La Commission de la construction du Québec (CCQ) crée une zone administrative spéciale qui permet aux ouvriers algonquins de travailler à ce chantier.

Decontie Construction évoque un jour historique, comme le souligne Wanda Thusky.

Decontie Construction, le seul entrepreneur général à Kitigan Zibi, a embauché deux entreprises non autochtones spécialisées dans les travaux de décontamination des sols et de récupération de plomb.

Ces firmes ont déjà été retenues par Windmill, pour son projet immobilier Zibi, aux dires du président de l'entreprise, Jeff Weinsteinde,

« C'est vraiment la première étape pour établir la capacité autochtone sur le site de Corbeau, mais aussi de Zibi », explique le président. 

Un appel d'intérêt a permis d'identifier une centaine de travailleurs dans six communautés algonquines du Québec et de l'Ontario.

Leurs candidatures sont présentement évaluées, et Windmill travaille avec la CCQ pour que les travailleurs algonquins obtiennent leur certification de compétence.

Selon un reportage de Gilles Taillon

Plus d'articles

Commentaires