Retour

Université McGill en Outaouais : Lisée estime « inconcevable » de ne pas offrir des cours en français

« Dites-le, ça n'a pas de bon sens », a déclaré vendredi le chef du Parti québécois (PQ) Jean-François Lisée, reprenant le slogan d'Impératif français pour dénoncer l'initiative de l'Université McGill de proposer des cours de médecine à 92 % en français en Outaouais.

« Au Québec, quand on veut devenir médecin dans une société francophone, on devrait pouvoir faire ses études en français du début à la fin », a expliqué le chef de l'opposition officielle. « Il est simplement inconcevable qu'on ne puisse pas offrir ça aux étudiants de l'Outaouais. »

« Il n'y a aucune raison logistique qui justifie de ne pas donner ces cours en français », a-t-il poursuivi, en donnant en exemple les cours de médecine dispensés par les universités à Sherbrooke et à Montréal.

Trois organismes de défense de la langue française, Impératif français, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et le Mouvement Québec français ont lancé mercredi une campagne publicitaire pour que 100 % de la formation en médecine donnée par l'Université McGill soit dans la langue de Molière.

Avec les informations de la journaliste Claudine Richard

Plus d'articles