Retour

Université McGill en Outaouais : Lisée estime « inconcevable » de ne pas offrir des cours en français

« Dites-le, ça n'a pas de bon sens », a déclaré vendredi le chef du Parti québécois (PQ) Jean-François Lisée, reprenant le slogan d'Impératif français pour dénoncer l'initiative de l'Université McGill de proposer des cours de médecine à 92 % en français en Outaouais.

« Au Québec, quand on veut devenir médecin dans une société francophone, on devrait pouvoir faire ses études en français du début à la fin », a expliqué le chef de l'opposition officielle. « Il est simplement inconcevable qu'on ne puisse pas offrir ça aux étudiants de l'Outaouais. »

« Il n'y a aucune raison logistique qui justifie de ne pas donner ces cours en français », a-t-il poursuivi, en donnant en exemple les cours de médecine dispensés par les universités à Sherbrooke et à Montréal.

Trois organismes de défense de la langue française, Impératif français, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et le Mouvement Québec français ont lancé mercredi une campagne publicitaire pour que 100 % de la formation en médecine donnée par l'Université McGill soit dans la langue de Molière.

Avec les informations de la journaliste Claudine Richard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine