Retour

Vanessa Lepage Joanisse en pleine confiance pour son championnat du monde

À la veille de son départ pour le Mexique, en vue de son combat de championnat du monde, la boxeuse de la Petite nation, Vanessa Lepage Joanisse, respire la confiance. L'athlète de 22 ans doit affronter Alejandra « La Tigresse » Jimenez, samedi, au Grand Oasis Arena de Cancun.

Un texte de Jonathan Jobin

C'est une chance unique pour la boxeuse qui n'a disputé que trois combats chez les professionnelles en carrière.

« Je suis fébrile! C'est certain que c'est une belle occasion. On a travaillé fort avec toute mon équipe et on est confiant qu'on s'en va là pour la ceinture », dit la boxeuse, qui disputera un premier combat de dix rounds en carrière.

Ce sera le principal défi pour celle qu'on surnomme « Vany », puisqu'elle n'a jamais dépassé la 4e reprise.

« On a ajusté l'entraînement en fonction de ce défi. J'ai fait beaucoup de sparring de dix rounds et après on faisait de la mitaine et du sac. C'était des entraînements de plus de deux heures. C'est un stress, oui, mais je crois que ça va bien aller », poursuit celle qui compte un KO à sa fiche.

Une stratégie sur plusieurs rounds

Pas question de viser le coup de circuit contre son adversaire mexicaine, qui a une fiche de huit victoires en autant de combats et six KO. L'équipe de Vanessa souhaite étirer le combat après avoir vu sa protégée montrer de belles choses lors des combats de préparation.

« Plus les séances de sparring avançaient et plus Vany avait de l'énergie et était efficace », mentionne Marcellin Gaumont, un des entraîneurs de la boxeuse. « Si elle peut passer les trois ou quatre premiers rounds, son adversaire va se fatiguer, parce que Vanessa bouge toujours la tête et est plus mobile que tous les adversaires qu'elle a connues. »

C'est une des raisons qui a poussé l'entourage de Vanessa Lepage-Joanisse à accepter le duel en territoire hostile.

« La Championne, ce n'est pas une GRANDE championne », dit M. Gaumont, en mettant l'accent sur la technique moyenne de La Tigresse. « C'est une grosse boxeuse, elle cogne fort, mais elle a huit combats et les adversaires qu'elle a battues, ce sont des filles de 46-47 et même 49 ans. Lorsqu'on leur a envoyé les vidéos de Vanessa, ils ont hésité avant de finalement conclure une entente avec elle. »

La jeune femme croit que son adversaire reçoit toute la pression. « Oui, il y a de la nervosité qui accompagne un premier combat de championnat. Mais je trouve que c'est elle qui a tout le stress, parce qu'elle doit défendre sa ceinture. Moi, j'y vais vraiment all in! »

Vanessa Lepage-Joanisse sera la première boxeuse de la région à participer à un championnat du monde depuis Gaëtan Hart, en 1980. Le boxeur de Buckingham s'était alors incliné par arrêt de l'arbitre au sixième round, mais il est entré dans la légende pour le monde la boxe de la région et du Québec.

« J'ai parlé à Gaëtan et il est très fier de ça. C'est certain que pour Buckingham et l'Outaouais, ce serait un emblème incroyable d'avoir Vanessa comme championne. Nous sommes aussi très fiers d'elle », conclut Marcellin Gaumont, qui agira aussi à titre de soigneur dans le coin de la boxeuse de l'Outaouais.

Le combat de la jeune femme devrait être présenté vers 22 heures samedi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine