Retour

Vente de Rona : mauvaise surprise pour une propriétaire de l'Outaouais

Bien qu'elle ait observé certains signes avant-coureurs, la copropriétaire de deux quincailleries Rona en Outaouais se montre surprise, mercredi, de la vente de la chaîne au géant américain Lowe's.

« On ne souhaitait pas que ça arrive », précise Nathalie Solomon, copropriétaire des quincailleries Rona Chelsea et des Boulevards à Gatineau, qui estime que cette vente représente une perte pour le Québec.

Les propriétaires avaient récemment remarqué que des changements se préparaient, mais ils ne s'attendaient pas à une vente aussi rapide.

La femme d'affaires précise que ses deux magasins gardent leur nom jusqu'à nouvel ordre. « Est-ce qu'on va rester en place? On ne sait pas », précise-t-elle.

Une transaction de plus de 3 milliards de dollars

Le quincaillier Rona est vendu pour 3,2 milliards de dollars canadiens à l'américaine Lowe's. Le siège social de Rona à Boucherville deviendra le siège canadien de Lowe's.

Lowe's et Rona ont annoncé mercredi avoir conclu une entente définitive selon laquelle Lowe's propose de faire l'acquisition de toutes les actions ordinaires émises et en circulation de Rona.

Fin des petits magasins?

La vente de Rona à Lowe's pourrait avoir certains impacts chez des Rona dans les régions, selon le professeur de marketing à l'Université du Québec en Outaouais, Normand Bourgault.

« Ces petits magasins-là devront possiblement se trouver d'autres affiliations, ou revenir à l'origine de Rona, c'est-à-dire de se réunir à nouveau et se fonder à nouveau un groupe d'achat », poursuit le professeur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine