Retour

Vers une limite de temps pour les monuments en bordure de route à Ottawa?

La durée de vie des monuments commémoratifs en bordure de route, comme les vélos fantômes, devrait être limitée à trois mois, selon les recommandations d'un rapport soumis au Comité des transports de la Ville d'Ottawa.

Ce rapport fait suite à des préoccupations voulant que ces monuments représentent une distraction pour les automobilistes et entravent la circulation des piétons et des véhicules.

Ottawa a vu la popularité de tels monuments spontanés augmenter récemment, comme ailleurs dans d'autres grandes villes, précise le rapport.

Des fonctionnaires municipaux ont donc été mandatés pour revoir les règlements en vigueur ailleurs au pays. Selon le rapport, 13 des 20 villes canadiennes à l'étude n'ont pas de règlements précis concernant ces monuments. Plusieurs ont cependant imposé des limites, dont Mississauga, Winnipeg, Prince Albert, Calgary et Kelowna.

Par ailleurs, le rapport précise que, même si les monuments commémoratifs de bordure de route violent en principe les règlements municipaux de la Ville d'Ottawa, ils ne sont retirés que lorsqu'ils représentent un danger potentiel immédiat, et ce, en raison de leur nature délicate.

Le rapport, soumis par le directeur municipal adjoint par intérim de l'urbanisme et de l'infrastructure, John Moser, devrait faire l'objet de discussions devant le Comité des transports le 4 novembre. Si les recommandations sont acceptées, elles seront ensuite présentées au conseil municipal pour être soumises à un vote.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires