Retour

#VIEDEPARENTS - Cinq questions qu'une famille sportive entend tout le temps

Ils ont trois enfants : Magalie, Anne-Marie et Marc-Antoine. Tous les trois terminent sous peu la saison de soccer et se prépareront prochainement pour le ski de fond. Les parents, Manon April et Philippe Daoust, sont aussi accro aux sports.

Course à pied, soccer, vélo, ski de fond, rien ne les arrête ! Mais comment gérer une aussi grande famille sportive? Voici cinq questions que les parents de sportifs entendent tout le temps.

Comment gérer les repas et les tâches ménagères?

« Pour les repas, ce sont souvent des collations avant les entraînements, puis un plus gros repas après », explique Manon April.

La famille l'avoue, il arrive parfois que l'heure du souper soit tardive. « On essaie d'avoir plusieurs repas en famille les fins de semaine et de mieux planifier. »

Comme les tâches ménagères existeront toujours, « elles vont nous attendre », dit en rigolant la maman.

Est-ce qu'il vous reste du temps pour vous, les parents?

Quand les enfants étaient plus petits, en effet le couple « prenait un peu le bord », avoue-t-elle. « On amenait les enfants partout avec nous et il fallait être patients. »

« Maintenant que les filles sont plus grandes, elles peuvent garder le petit frère et on essaie d'en profiter », poursuit celle qui tient le fort. « On s'inscrit dans des équipes, des défis, des courses, ce qui nous oblige à faire l'effort, puis on a maintenant des partenaires de course qui sont plus rapides que nous! »

Comment motiver les enfants à faire du sport?

Le truc pour les plus petits, selon les parents : une récompense!

Maintenant que la famille vieillit, plus besoin de ce petit truc, parce que les enfants ont compris le bien que l'activité physique procure.

Ça doit coûter cher, tout ça? 

Certes, mais la famille voit plutôt ces dépenses comme un investissement. « À long terme, du monde en santé coûte moins cher à la société », rappelle Manon April.

L'achat d'équipement usagé et des échanges avec d'autres parents peuvent aussi aider à avoir plus d'argent dans les poches.

Comment concilier travail, école et devoirs?

« On a la chance d'avoir des grands-parents et une tante présents dans la vie des enfants », dit la mère de famille.

L'organisation entre parents et autres amis est aussi une des clés du succès. « Pour les devoirs, très jeunes, ils faisaient leurs devoirs un soir que nous n'avions pas d'activités et nous avons de la chance que les trois n'ont pas de difficultés d'apprentissage », conclut Manon April.

Plus d'articles

Commentaires