Retour

Violence dans le secteur Hintonburg : des résidents terrifiés

Les résidents du quartier Hintonburg se sont unis, mardi soir, pour mettre un frein à la violence dans leur quartier.

Au cours des trois derniers mois, les résidents de ce secteur ont assisté à une recrudescence des crimes violents, comme des fusillades, des attaques à l’arme blanche et de nombreuses introductions par effraction avec une arme.

Des résidents inquiets

Michèle Lanoue vit dans le quartier Hintonburg depuis plus de 20 ans. Son état d’esprit a bien changé au cours des dernières semaines.

Parce que là il y a tellement de fusillades, de vols avec des armes. C’est trop, c’est inquiétant!

Michèle Lanoue, résidente du quartier Hintonburg

Le conseiller municipal du secteur, Jeff Leiper et la police d’Ottawa ont pris le pouls de la population, mardi. Plusieurs résidents avaient une grande préoccupation au niveau de la sécurité et souhaitent la fermeture du restaurant Vibe, montré du doigt pour attirer la clientèle criminelle.

« Les résidents sont terrifiés », explique une porte-parole de l'Association des résidents d'Hintonburg, Cheryl Parrot. « En prenant une marche, seront-ils atteints par une balle perdue ? »

Patrouille de quartier

Lors de cette rencontre communautaire, la centaine de participants ont décidé de mettre sur pied une patrouille de quartier, dans le but de faire renverser la tendance.

Cependant, la résidente Lindsay Slow ne croit pas qu’il s’agit de la solution. Elle a voulu donner une voix aux jeunes criminels, qui ne faisaient pas partie de la soirée. Mme Slow croit qu’il faut leur offrir de l’aide, plutôt que d’augmenter la pression policière.

La capitale a récemment battu un record en ce qui a trait au nombre de fusillades et le Service de police d’Ottawa observe une hausse du nombre de personnes qui se dotent d’une arme ou de couteaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine