Retour

Voitures électriques : plusieurs obstacles demeurent pour les acheteurs potentiels

Le Salon de l'auto électrique Branchez-Vous était de passage à Gatineau cette fin de semaine pour la première fois. Des automobilistes ont fait l'essai de voitures électriques, mais l'autonomie et les prix de ces véhicules continuent de décourager plusieurs acheteurs potentiels.

René Pharand a l'intention de se procurer une voiture électrique prochainement, mais pas à n'importe quel prix. « En ce moment, c'est assez dispendieux, mais avec les compétiteurs, je suis certain que ça va aider les prix avec le temps. »

Les voitures électriques sont de plus en plus abordables. Les nouveaux modèles 2016 de Chevrolet et de Tesla se vendent entre 30 000 et 35 000 dollars, ce qui représente plusieurs dizaines de milliers de dollars de moins qu'il y a quelques années.

Malgré tout, Gatineau compte seulement 200 propriétaires de voitures électriques. « Il n'y a pas grand monde qui a aujourd'hui un véhicule électrique. C'est certain que si on regarde en nombre, ce n'est que 1 % des véhicules, mais c'est quelque chose de plus en plus accessible », explique le coordonnateur de l'événement Branchez-Vous, Stéphane Pascalon.

L'autonomie de ces véhicules est un autre problème pour plusieurs futurs propriétaires. « Moi j'ai de la famille qui demeure un peu plus loin que les distances qui offrent avec une voiture de nos jours. Ça serait le fun de faire plus que du jour à jour, comme un long voyage. »

Stéphane Pascalon croit qu'il faut changer les mentalités. « Vous arrêtez 30 minutes, vous roulez 1 h 30, ensuite vous arrêtez 30 minutes. Faire trois arrêts sur un trajet de six heures, c'est parfaitement acceptable. »

Un objectif ambitieux

Le gouvernement québécois souhaite passer de 8 000 véhicules électriques sur les routes en 2016, à plus de 100 000 en 2020.

La Ville de Gatineau a cependant un gros défi à surmonter : offrir des bornes à recharge rapide. Les bornes installées en ce moment demandent plusieurs heures de recharge.

« Ça serait très utile pour ceux qui vivent en appartement et qui n'ont pas accès à une borne électrique », ajoute Stéphane Pascalon.

Pour s'adapter à la croissance anticipée des ventes de voiture, Hydro-Québec installe de plus en plus de bornes de recharge. Faire le trajet Montréal- Ottawa est maintenant possible, grâce à plusieurs bornes qui ont été installées en Ontario.

D'après les informations de Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine