Retour

Vols à rabais d'Ogdensburg à Orlando : l'aéroport d'Ottawa y voit une concurrence déloyale

L'aéroport international d'Ottawa surveille de près la nouvelle offensive de l'aéroport d'Ogdensburg, dans l'État de New York.

Depuis mercredi, un transporteur à rabais, Allegiant Air, offre des vols à bas prix vers Orlando, à partir de cet aéroport situé à une centaine de kilomètres d'Ottawa.

Le transporteur américain espère attirer un grand nombre de voyageurs canadiens de la région d'Ottawa et de l'Est ontarien.

Le rapport annuel 2016 de l'administration de l'aéroport d'Ogdensburg cite une étude de marché indépendante qui affirme qu' « entre 110 000 et 210 000 voyageurs dans le marché d'Ottawa pourraient être tentés d'utiliser les services améliorés d'Ogdensburg [trad. libre] ».

La vice-présidente de l'aéroport international d'Ottawa, Krista Kealey, reconnaît que cette nouvelle concurrence risque d'avoir un impact sur l'achalandage à l'aéroport d'Ottawa, mais estime que les effets pourraient être minimes. Elle croit que le type de voyages offerts - des vols à bas prix - va attirer de nouveaux clients, qui ne sont pas habitués à voyager, plutôt que les clients actuels de l'aéroport d'Ottawa.

Elle conseille aux consommateurs de rester vigilants et de garder en tête les désavantages des vols à rabais d'Ogdensburg, dont celui de devoir faire de la route.

Une aide inégale

Par ailleurs, l'aéroport d'Ottawa précise que le modèle américain de financement des aéroports est bien différent aux États-Unis, où les subventions gouvernementales sont importantes afin de stimuler l'économie.

« Ce n'est pas égal en termes de compétition », estime Mme Kealey.

Interrogé sur « cette iniquité », le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a rappelé que son ministère a mené une vaste consultation publique sur le réseau de transport du Canada. Cette consultation doit lui permettre de créer un plan à long terme qui vise, en autres, à améliorer tout « le spectre des activités aériennes ».

Il promet des pistes de solutions dans les mois à venir.

« Je suis conscient des enjeux soulevés [liés aux aéroports]. Cela fait partie d'un contexte plus large. Nous allons nous adresser à cela », a-t-il indiqué, jeudi.

Plus d'articles