Retour

Vos poubelles : ce que vous devez savoir sur la nouvelle politique à Gatineau

À Gatineau, la nouvelle politique sur les déchets, proposée par le conseil municipal, soulève les passions et surtout beaucoup de questionnements. Voici ce que vous devez savoir.

Un texte de Jérémie Bergeron

1- Vous aurez droit à six fois moins de déchets sur le bord de la rue

La Ville de Gatineau distribuera cette année des bacs noirs de 120 litres pour les déchets dans chacun des ménages. La collecte se fera toutes les deux semaines. Le récipient de 120 litres est trois fois plus petit que votre bac bleu pour le recyclage.

Selon la Ville, chaque logis produit actuellement environ 250 litres d’ordure par collecte, incluant les gros meubles ou objets encombrants.

Le volume du nouveau bac permet d’y mettre un peu moins de deux sacs noirs de 70 litres. L’objectif : inciter les citoyens à réduire leurs déchets en recyclant et compostant.

Si vous êtes présentement autorisé à mettre 720 litres d’ordures aux deux semaines, la nouvelle norme est six fois plus petite.

2- Payez vos surplus

Vous savez déjà que votre famille dépassera la nouvelle limite de 120 litres aux deux semaines? Sortez votre portefeuille. Les citoyens pourraient devoir se procurer des sacs pour ce surplus d'ordures, au coût d'environ 5 $ le sac. La Ville envisage aussi un système d'étiquetage.

3- Le recyclage et le compostage deviennent obligatoires

Il sera désormais interdit de jeter des matières compostables ou recyclables dans les ordures ménagères. Il y aura toutefois une période de transition pour permettre à tous de s'habituer à ces nouvelles règles, selon la Ville de Gatineau.

Chaque année, 17 000 tonnes de matières compostables se retrouvent aux ordures ménagères à Gatineau.

4- Fini, les encombrants et les déchets de construction aux deux semaines

Actuellement, tout est ramassé aux deux semaines, incluant les gros morceaux. Avec la nouvelle politique, il sera interdit de mettre au bord de la rue les déchets dits encombrants (matelas, meubles, électroménagers), ou les déchets issus de travaux de rénovation ou de construction.

Une collecte spéciale pour ces deux types de déchets aura lieu quatre fois par année.

Gatineau répond à vos questions

En fin de journée mercredi, la Ville de Gatineau a décidé de répondre aux questionnements de citoyens.

Question : Prendrez-vous en considération le nombre de personnes vivant dans le foyer? Prendrez-vous en compte l’état de leur santé? Qu’en sera-t-il des garderies en milieu familial?

Réponse : Ce qui est prévu au PGMR depuis 2016, c’est que ce système d’incitatif tarifaire à la réduction des déchets (bac de 120 litres, sacs autorisés par la Ville à payer, etc.) qui reste à être détaillé et présenté au conseil municipal ce printemps, comprendra des mesures d’atténuation pour les familles à faibles revenus et des mesures particulières pour les familles nombreuses et les garderies en milieu familial. En guise d’exemple, le Service de l’environnement avait adapté son service de collecte des matières recyclables et compostables dans le passé pour les garderies en milieu familial, les centres de la petite enfance, les petits commerces, les établissements scolaires d’ailleurs. En revanche, tous les résidants, incluant les grandes familles ou les garderies, ont des possibilités de réduire la quantité de déchets ultimes.

Q : Allez-vous obliger les comités de condominiums à composter?

R : Oui, comme c’est le cas du recyclage depuis 2011. Les syndicats de condominiums, comme tous les propriétaires d’immeubles résidentiels desservis par le service municipal de collecte, auront l’obligation, à partir du 15 juillet 2018, de mettre suffisamment d’outils et de contenants d’entreposage pour les matières compostables à la disposition de leurs résidants selon le nombre de logis. Tous les syndicats de condominiums seront contactés au cours des prochaines semaines pour les accompagner dans ces changements et les aider à évaluer leurs besoins.

Q : Que ferons-nous de la poubelle que nous utilisons présentement?

R : Advenant que la Ville déploie des bacs « autorisés » gris de 120 litres, les citoyens seront libres de garder leurs contenants actuels à d’autres fins. Par exemple, les bacs verts pourront être réutilisés pour les résidus verts en les identifiant clairement d’un V (pour vert). La Ville prévoit vous transmettre d’autres idées de réutilisation ou de récupération de votre bac actuel (eau de pluie, contenant supplémentaire pour le recyclage, etc.) et peut-être un programme de récupération des contenants usagés.

Q : Offrirez-vous des subventions pour les couches lavables?

R : Un programme de subvention de gestes écologiques sera développé cette année afin de subventionner les citoyens adoptant des pratiques durables telles que l’achat de couches lavables et l’installation d’un baril récupérateur d’eau de pluie. Ce programme de subvention sera défini par la Commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement. Plus de détails suivront.

D'autres questions/réponses ici

L'entrevue avec la conseillère municipale et présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement ici 

Et ailleurs ?

À Ottawa, les résidents doivent se limiter à six sacs de poubelles toutes les deux semaines, soit environ l’équivalent de 450 litres. C’est beaucoup plus que leurs voisins gatinois.

Les résidents de Montréal, de leur côté, ont la même limite que celle en vigueur actuellement à Gatineau, soit 720 litres par deux semaines.

La politique proposée par le conseil municipal de Gatineau a par ailleurs entraîné une vague de commentaires sur les réseaux sociaux.

« Je comprends que les gens se posent des questions parce qu'on vient changer leurs habitudes de vie. Le choix d'imposer un bac de 120 litres, c'est pour obliger les gens à composter », s'est défendu la conseillère municipale Maude Marquis-Bissonnette en entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

« On a une bonne idée de ce qui se retrouve dans les poubelles des gens de Gatineau [...] On est capable de dire qu'avec 120 litres, les ménages vont être capables de faire la collecte aux deux semaines sans que ça cause des soucis », a-t-elle soutenu.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards