Retour

Voter le visage couvert n'est pas illégal, mais...

Le premier jour de vote par anticipation, à Gatineau, s'est déroulé sous le sceau de la controverse, cet après-midi. Un citoyen a tenté d'exercer son droit de vote le visage recouvert d'une burqa « faite maison ».

Un texte de Angie Bonenfant

Un homme, qui n'a pas voulu s'identifier à l'équipe de Radio-Canada, a voulu tester les limites de la loi électorale qui permet à un citoyen de voter à visage couvert.

Toutefois, dit-il, son geste n'a pas été posé en réaction à une récente décision de la Cour d'appel fédérale qui autorise le port du niquab lors des cérémonies de citoyenneté

Son geste n'a aussi aucun lien avec le mouvement « Le 19 octobre, je vote voilée » lancé sur Facebook par une résidente de la ville de Longueuil, il y a quelques semaines.

Ce mouvement invite les citoyens à se présenter aux urnes « le visage couvert d'un voile de type niqab ou burqa ». 

Sur le ton de l'humour, l'homme dit avoir inventé une nouvelle religion qui interdit aux hommes âgés de dévoiler leur visage.

Un vote à visage couvert, partout au pays

Ce Gatinois a été imité par de nombreuses personnes, ailleurs au pays, qui, elles, ont voulu lancer un message en votant à visage couvert.

Ces personnes veulent que le vote électoral ainsi que le serment de citoyenneté s'effectuent à visage découvert.

À la fin de l'exercice, l'homme « voilé » de Gatineau a exercé son droit de vote. Il a montré ses pièces d'identité et découvert son visage devant un agent d'Élections Canada.

Voter le visage couvert

Depuis 2007, la loi électorale fédérale permet à un électeur de voter sans avoir à montrer son visage, mais ce dernier doit respecter certaines règles.

1. Lorsqu'un électeur se présente le visage recouvert, on lui demande de se découvrir;

2. Si cette personne refuse de le faire, on lui deman­de de prêter serment par écrit pour attester de sa qualité d'électeur. Cette personne doit aussi présenter deux pièces d'identité, dont une avec photo.

3. En l'absence de ces documents, l'électeur doit faire confirmer son identité par une autre personne dont le nom figure sur la liste électorale de la même section de vote.

Si les personnes n'ont pas les papiers exigés ou si elles ne sont pas accompagnées d'une personne qui peut confirmer leur identité, elles devront enlever ce qui recouvre leur visage.

Prêter serment le visage couvert

Jusqu'à tout récemment, les candidats à la citoyenneté devaient absolument se découvrir le visage au moment de prêter le serment d'allégeance. À défaut de quoi, ils s'exposaient à ne pas recevoir leur citoyenneté canadienne.

Dans une récente décision, la Cour d'appel fédérale a confirmé l'invalidation de cette directive ministérielle. Le port du niqab, en autres, lors de la prestation du serment de citoyenneté n'est plus interdit.

À la lumière de ce jugement, le ministère de l'Immigration et de la Citoyenneté du Canada revise présentement ses politiques entourant le serment de citoyenneté.

Plus d'articles

Commentaires