Adepte de pétanque depuis une quarantaine d'années, la Lévisienne Yvette Gingras, âgée de 101 ans, mise sur cette activité qu'elle pratique deux fois par semaine pour demeurer jeune et en forme.

La centenaire, membre d'un club de pétanque dans le secteur de Saint-Jean-Chrysostome, estime que l'exercice et le bonheur que lui procure le jeu expliquent en grande partie sa bonne santé physique et mentale.

« Peut-être que je n'aurais pas vécu aussi longtemps si je n'avais pas fait de sport! C'est ça qui me tient jeune! »

La dame, qui lance les boules d'une livre avec assurance, peut s'enorgueillir d'avoir encore la souplesse lui permettant de se pencher pour les ramasser.

Si elle affirme jouer pour gagner, Mme Gingras dit trouver surtout son plaisir dans les rencontres qu'elle fait chaque semaine.

« C'est le plaisir de rencontrer des gens, des gens gentils, qui sont toujours de bonne humeur. »

Bonheur partagé

Michel Lemieux, le fils de Mme Gingras qui l'accompagne dans ses sorties, s'estime très heureux de pouvoir compter parmi les boulistes sa mère, dont la joie de vivre est communicative.

« Elle est positive, elle aime la vie, elle aime tout, ce n'est pas une femme négative ».

Monique Cayen, qui s'occupe de tournois de pétanque, est du même avis. « Elle est formidable, elle a le sourire, nous parle, nous embrasse. »

Yvette Gingras, qui aura 102 ans en janvier, espère pouvoir vivre et pratiquer son sport préféré encore longtemps.

« J'espère que le Bon Dieu va m'oublier! », conclut la dame en riant.

Plus d'articles

Commentaires