Retour

1200 jeunes joueurs de basketball s’affrontent à Québec

Le basketball scolaire est à l'honneur cette fin de semaine, à Québec. Pas moins de 1200 jeunes garçons de presque toutes les régions du Québec participent à la Classique Parmalat-Lactantia dans 7 catégories allant d'atome à collégial.

Au total, les quelque 100 équipes réunies à Québec disputeront environ 160 matchs. Le public peut y assister gratuitement dans les quatre lieux où se déroule la compétition, soit au PEPS de l’Université Laval, au Séminaire Saint-François, au Cégep de Sainte-Foy et à l’école secondaire De Rochebelle.

Le coordonnateur du tournoi et entraîneur du Rouge et Or basketball masculin, Jacques Paiement, affirme qu’il s’agit du plus gros tournoi scolaire masculin dans cette discipline, au Québec.

Selon lui, les jeunes garçons vivent une expérience unique dans la capitale, notamment parce que certains ont pu voir le Rouge et Or masculin et féminin à l’œuvre vendredi soir, lors d’un programme double contre les Redmen de l’Université McGill.

« Cette année, on a décidé d’avoir un plateau dans l’Amphithéâtre Desjardins sur le terrain principal où le Rouge et Or joue ses matchs. C’est le fun pour les jeunes d’avoir l’occasion de faire ça. »

Jacques Paiement, qui coordonne la Classique depuis sept ans, affirme qu’environ la moitié des équipes proviennent de la grande région du Québec. L’autre 50 % provient de toutes les autres régions administratives, hormis la Gaspésie et la Côte-Nord.

Au cours des dernières années, le tournoi a pris un peu d’expansion, mais pour conserver l’expérience intacte, il n’est plus réaliste de le faire grossir encore, selon Jacques Paiement.

« On est rendu au maximum de ce qu’on peut faire. Oui, on veut avoir beaucoup d’équipes, on veut avoir une grosse compétition, mais on veut quand même offrir un bon service. »

La Classique Parmalat-Lactantia s’appelait anciennement la Classique de Québec. Elle en est cette année à sa 23e présentation.

Plus d'articles

Commentaires