Retour

14,6 M$ pour la réfection du mur de soutènement de Saint-Georges

La Ville de Saint-Georges, en Beauce, pourra aller de l'avant avec la réfection du mur de soutènement qui borde la rivière Chaudière sur plus d'un kilomètre.

Québec et Ottawa ont annoncé lundi qu’ils alloueraient chacun une aide financière de 7,3 millions de dollars au projet, pour un total de 14,6 millions.

Les travaux de réfection du mur de soutènement, qui a été inauguré en 1967 et qui présente de nombreux signes de dégradation, sont évalués à 22 millions de dollars. Selon la municipalité, il s’agit du « plus imposant chantier de son histoire ».

Les travaux commenceront en 2018 et devraient se terminer en 2019. En plus de la réfection du mur de soutènement, ils prévoient l’aménagement d’espaces verts et le prolongement de la piste cyclable et piétonnière le long de la rivière Chaudière.

Désagréments

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, est conscient que le chantier occasionnera des inconvénients. Il assure toutefois que des mesures d’atténuation seront mises en place.

« On travaille déjà sur un plan de communication et de circulation pour éviter tout désagrément, mais il va y en avoir, a-t-il prévenu. Il va y avoir de la poussière, c'est sûr et certain, il va y avoir des surprises comme dans tous grands projets. »

Le député provincial de Beauce-Sud, Paul Busque, a affirmé que les travaux de réfection permettront de protéger de la rivière Chaudière une centaine de logements et leurs occupants ainsi que « 200 places d’affaires qui ont pignon sur rue » au cœur de Saint-Georges.

« Il s'agit d'une artère principale du centre-ville. On estime que le débit journalier moyen de cette artère est de 7000 véhicules », a fait valoir l’élu libéral.

Travaux prioritaires

Son collègue au fédéral, Joël Lightbound, a pour sa part insisté sur l’urgence de réaliser les travaux afin d’assurer la sécurité des citoyens.

« Ce sont des travaux prioritaires qui vont permettre d'atténuer les risques de catastrophe liés au débordement de la rivière Chaudière, à ses glaces et aussi de protéger le centre-ville de Saint-Georges », a soutenu le député de Louis-Hébert.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine