Retour

15 mois de prison pour avoir cultivé une plantation de marijuana

Le fils d'une ex-conseillère municipale de l'île d'Orléans a plaidé coupable à une accusation d'avoir cultivé une plantation de marijuana chez sa mère.

Yannick Bouchard a reconnu jeudi avoir produit de la drogue et en avoir eu en sa possession pour en faire le trafic. Il a été arrêté en mars 2014 dans le cadre du projet Moisson.

Lors de cette enquête, les policiers ont suivi des clients du commerce Hydrobec. L'entreprise vendait de l'équipement de serres hydroponiques.

C'est ainsi que les enquêteurs se sont intéressés à Yannick Bouchard, qui a été arrêté à la sortie de l'île d'Orléans en compagnie d'un complice, Yves Malenfant.

Les policiers ont retrouvé dans la voiture de Yannick Bouchard 13 livres de cannabis. Une perquisition a suivi à la résidence que l’homme habitait avec sa mère, Micheline Darveau, qui était alors conseillère municipale à Saint-François-de-l'Île-d'Orléans.

Dans la grange à l'arrière de la maison familiale, les policiers ont saisi 40 livres de cannabis additionnelles et arraché 200 plants de marijuana.

Micheline Darveau, qui a depuis démissionné de son poste de conseillère, a été condamnée à 9 mois dans la collectivité en mars dernier. Elle avait plaidé coupable à une accusation de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic, son implication étant limitée, selon l'avocat de la poursuite.

Dans le cas de son fils, il écope d'une peine de 15 mois de prison, soit la même peine qu’a déjà purgée son complice Yves Malenfant.

Yannick Bouchard qui aura bientôt 40 ans n'avait pas d'antécédent judiciaire.

La juge Chantal Pelletier a fait ce constat en le condamnant : « vous n'auriez pas dû vous embarquer dans cette histoire-là », ce à quoi l’homme a acquiescé avant de prendre le chemin de la détention.

Plus d'articles