Le gouvernement du Québec accorde une aide supplémentaire d'un peu plus de 162 000 $ à l'École de cirque de Québec qui lui permettra notamment d'étendre sa formation à d'autres régions, « un vieil espoir » de l'institution du quartier Limoilou.

« Par ce programme, entre autres, nous pourrons enfin aller travailler avec des jeunes de partout dans les régions du Québec pour dire : "Regardez, le cirque est une façon de s’épanouir, une façon d’être à l’aise, une façon de trouver sa voix" », se réjouit le directeur général de l’École, Yves Neveu.

Cette aide supplémentaire porte à 228 070 $ la subvention gouvernementale accordée à l’École de cirque de Québec, qui était de 66 000 $ l’an dernier.

Cette hausse des fonds octroyés découle d’une bonification de 820 000 $ du programme d’aide au fonctionnement pour les organismes de formation en art, qui bénéficie maintenant d’une enveloppe globale de 12 millions de dollars, a annoncé le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin.

De cette somme, 310 000 $ seront dédiés à la formation en art du cirque et en danse au Québec.

« On a de grands succès au Québec en termes de cirque. Il y a le Cirque du Soleil, Les 7 doigts de la main, le Cirque Éloize. Ce qu’on veut, c’est que nos jeunes qui fréquentent les écoles puissent avoir une formation d’une plus grande qualité et qu’on puisse rattraper ce retard que nous avons par rapport à d’autres pays dans la formation continue en art circassien », souligne M. Fortin.

L’École de cirque de Québec offre un programme récréatif à quelque 3000 jeunes par année et un programme de formation professionnelle qui accueille des athlètes d’une douzaine de pays.

Plus d'articles

Commentaires